La femme de gilles- madeleine bourdouxhe

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2438 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Note de lecture : La femme de Gille.

Présentation de l’auteur.
Madeleine est une femme de caractère qui a vécu durant la guerre. Elle a d’ailleurs refusé de faire publier ses ouvrages dans les maisons d’édition tenues pas des Nazis. La plupart de ses romans épousent les mêmes thèmes : amour-désillusion- la femme. Après La femme de Gilles, Madeleine ecrit A la recherche de Marie : ce romanévoque à nouveau l’histoire d’une femme qui croit vivre le bonheur tout comme Elise(la femme de Gille) et qui tout à coup découvre qu’enfait elle s’ennuye etc. Donc d’un bonheur qui semble s’en faille on tombe à nouveua dans une désillusion . Il existe de nombreuses similitudes entre le mari de Elisa et le mari de Marie, on retrouve aussi à nouveau une femme-maman, une femme qui joue le rôle à lafois de femme et de mère envers son mari. Les jours de la femme Louise et autres nouvelles (appelé aussi « 7 nouvelles ») raconte à nouveau les tourments de jeunes femmes quoi ont des rêves trop grands, des peurs d’enfants et des désirs qui n’osent s’exprimer.

Féministe, Madeleine Bourdouxhe ne prône pas la révolution ni la guerre des sexes : c'est par l'acceptation de soi, l'écoute et le respectde son être qu'un individu - homme ou femme - s'émancipe des prisons qu'ont bâties pour lui la tradition, la famille, l'habitude ou lui-même.

Ce qui bouleverse dans l'écriture de Madeleine Bourdouxhe c'est ce style simple et franc, en empathie troublante avec les personnages, ce réalisme poétique qui ne craint pas l'engagement social ou féministe mais garde la part belle à l'émotion, à lajustesse psychologique.

Présentation générale de l’œuvre choisie.
Autour du texte :
Le titre nous indique clairement quel va être le personnage principal ainsi que le thème de livre. On sait qu’on va parler d’une femme et que le mari de cette femme s’appel Gilles. L’image de la première de couverture ne fait qu’approuver notre première idée car on y voit une femme au regard triste toute seule,elle ne peut qu’être la femme de Gilles. L’image est veillie ce qui nous donne quelques indications sur l’époque du livre. On n’imagine bien que ce n’est pas mnt car, personnellement, cette photo me fait penser aux photos que je regardais souvent chez ma grand-mère. De plus, on dirait qu’elle est légèremeent abimée, décolorée ce qui ne fiat que nous encourager de cette direction.

Si on lit la4eme de couverture, on découvre que la jeune femme sur la photo de couverture est celle qui a joué le rôle d’Elisa dans l’adaptation au cinéma. En dehors de cette petite explication, avant de lire el livre il n’y a aucune préface, aucune dédicace ni avertissement. A la fin du roman non plus, il n’y a rien. On dirait que l’auteur n’a voulu donner aucune explication, qu’il veut laisser libre cours ànotre imagination, à ce que l’on pensera de son histoire, etc.

Critiques+interviews :

Un très joli livre au rythme mélancolique et langoureux, qui nous parle de l'amour que l'on porte aux autres, de sa force vitale et destructrice à la fois. La douleur des personnages est poignante, même si l'histoire est un peu lente. Ce roman date de 1936, et malgré ses petits aspects obsolètes, ilnous touche toujours autant.
Ce roman est bouleversant et poignant, c’est un très beau portrait de femme. Il pousse à la réflexion, on ne peut rester indifférent face au comportement, à la dévotion et à l’amour inconditionnel d’Elisa pour son mari.
Ce récit est servi par une écriture à la fois simple et belle qui rend compte des moindres sensations de l'héroïne : Elisa...Elle souffre, elleaime...Elle souffre parce qu'elle aime. Chacune y retrouvera une parcelle d'elle-même. Un personnage qu'on n'oublie pas, un livre bouleversant
Je n’ai pas grand chose à ajouter aux autres critiques très élogieuses (et absolument méritées) sur ce livre. L’histoire de départ est le classique triangle amoureux, la femme, le mari et la maîtresse, si ce n’est qu’ici la maîtresse c’est la jeune sœur de...
tracking img