La femme et le sport

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1151 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 28 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction

En 1896, les femmes étaient interdites de Jeux olympiques. Pierre de Coubertin s'exclame : "Une Olympiade de femelles est impensable, impraticable, inesthétique et incorrecte. Le véritable héros olympique, c'est l'adulte mâle" ! A cette période, le sport est exclusivement réservé aux hommes. Il peut être définit comme un ensemble d'exercices le plus souvent physiques sepratiquant sous forme de jeux individuels ou collectifs pouvant donner lieu à des compétitions.
Les obstacles culturels à la pratique du sport par les femmes sont réels. La situation apparaît sous un jour plus optimiste quand on considère que le nombre de licences féminines dans les fédérations sportives a triplé entre 1971 et 1994.Il reste pourtant une rude partie à mener contre des préjugés extrêmementpugnaces, ceux qui touchent à l'image du corps de la femme. Une musculature développée, des affrontements entraînant un contact physique direct (la lutte, la boxe) sont encore jugés inconvenants, voire répugnants par de nombreuses personnes.
La problématique étudiée sera la suivante: Est ce que l'évolution des femmes dans le sport suit celle des femmes dans la société ?

Dans un premiertemps nous allons voir le développement des femmes dans la société (travail, famille, politique) et en second temps nous montrerons que cette évolution a permis celle des femmes dans le sport.



l'évolution de la femme dans la société

Ces cinquante dernières années ont été pour les femmes, une ère de changement considérables.
L'idée que les femmes ont les mêmes droits que les hommesest toute récente. Auparavant, comme pour toute discrimination, on s'appuyait sur leurs différences, de nature, de fonction, pour justifier le fait qu'elles étaient privées d'un certain nombre de droits. De plus, on les a le plus souvent considérées comme inférieures, incapables de réflexion, de logique, de maturité. Éternelles mineures, elles devaient se cantonner aux charges du foyer. Sauflorsqu'elles étaient pauvres : on les exploitait alors autant et même plus que les hommes...
Aujourd'hui, si dans les textes, les femmes ont les mêmes droits que les hommes, dans la réalité bien des inégalités subsistent : elles occupent encore majoritairement les emplois subalternes, donc moins bien payés; elles sont, plus que les hommes, victimes du chômage et de la précarité; et elles sont, encoreaujourd'hui, souvent systématiquement écartées du pouvoir, dans les partis politiques, au Parlement, au gouvernement...


1.1) Dans le domaine politique


En France, 54% des électeurs sont des femmes. Mais elles ne représentent pourtant que 5% des parlementaires. La gent féminine reste sous représentée dans le monde de la politique. Pourquoi ce déséquilibre à l'heure de laparité?

- Avril 1944: Droit de vote des femmes
- Mai 1991 : Une femme premier ministre
-Mai 1995 : les "Juppettes" au gouvernement (30% de ministres femme)
- Juin 2000: Loi sur la parité
Cette loi oblige les partis politiques à présenter autant de candidats hommes que femmes lors des élections.
- Mai 2007 : Une femme au second tour de l’Election présidentielleNéanmoins, la loi de 2000 sur la parité a changé la donne. Grâce à celle-ci, il y a aujourd’hui 47% de femmes dans les conseils municipaux et régionaux. Mais dès que l’on monte dans les sphères du pouvoir, ce pourcentage descend très vite. D’ailleurs, on se retrouve avec des scores de 10% environ de femmes aux élections cantonales ou sénatoriales. Et au final elles sont moins de 6% dans l’ensemble duparlement.

Une évolution nécessaireIl est donc important aujourd’hui que les mentalités évoluent. Mais cela semble encore loin d’être facile. Un rapport de l’observatoire de la parité entre hommes et femmes notait la rareté des femmes dans les partis politiques. Les raisons évoquées sont multiples:
L’opposition des militants (masculins) de base.;
la rareté des candidates féminines.;...
tracking img