La femme rompue

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (338 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L'âge de discrétion (4/5): Une parisienne, professeur de littérature et combattante gauchiste décrit ses déceptions de vieille femme de 60 ans au début de la retraite: elle se senttrahi par son fils qui (jusque-là toujours soumis - trop soumis, quoi!) prend sa propre orientation politique et professionnelle; elle découvre que son village natal a changé et a perdu sapoésie d'enfance, et elle se sent éloignée de son mari qui relative ses déceptions; son dernier livre est mal reçu par les critiques et elle est déçu par l'analyse qu'en donne son amie.Alors elle relit ses anciens textes: son dernier livre ne contient rien de nouveau. D'un coup elle perd le goût des choses. Mais grâce à son mari elle retrouve le courage de vivre cettedernière aventure qu'est la vieillesse.
Monologue (1,5/5): Une parisienne seule, dont la fille s'est suicidée il y a 5 ans et qui ne voit plus son fils, rumine à la fête de Noël despensées de haine sur toutes les personnes de son entourage. En fait elle souffre et voudrait que Dieu la console et la venge.
La femme rompue (3,5/5): le journal d'une parisienne de 44 ansqui souffre de l'infidélité de son mari, mais qui a donnée son consentement par espoir d'un retour. Mais cela s'avère une voie sans issue; après la mi-vérité: le remords, lesdifférends, les larmes, la mauvaise foi. Elle guette son mari, cherche le défaut de la maîtresse, améliore soi-même, rien n'y fait: elle perd terrain, les mots se tournent contre elle. Même lesamies, même écrire, même des consultations diverses, même les enfants ni les tranquillisants, ni la psychiatrie ne la soulagent. À la fin, la femme est rompue et voit l'avenir avec peur.Le premier récit est sympa, plutôt optimiste finalement. Le deuxième...
Le troisième est le plus fort, très réaliste mais le moins original. On comprend bien vite où cela mène...
tracking img