La femme sportive

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 15 (3699 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
TD 7 : Le sport féminin au début du XXe siècle et la doctrine eugéniste.

La FEMME SPORTIVE :

-1917, la Fédération des Sociétés Féminines Sportives de France receuille le fruit de son travail, grâce au labeur de l’éducation physique et sportive féminine en France, dont l’activité se manifeste par la création de la première section féminine en 1909.
-Il faut être avec ceux qui se réjouissent-Il le faut surtout au point de vue du rôle spécial de la femme, de sa future tâche de mère et de gardienne du foyer.
-Pour favoriser ces dernières années de formation, il est de tradition dans les familles très aisées, de faire pratiquer à la jeune fille les sports violents (cheval et aviron)……….Au groupe sportif, la jeune fille développera sa souplesse et sa vigueur par les divers exercicesgymnastique : elle disciplinera le rythme de ses mouvements par les danses cadencées : ele gagnera du souffle et de la résistance à la fatigue par les jeux athlétiques et les sports de compétition (sous une bonne surveillance médicale). La jeune fille, par la gymnastique et le sport, se préparera à la maternité.
-Il ne fait pas de doute qu’une jeune fille qui sait courir, sauter, grimper, soutenirun effort, abordera la vie de femme en bien meilleure forme.
-Elle a, si elle fait bien son devoir de mère de famille, beaucoup d’occupations physiquement fatigantes. Porter un enfant, assurer l’astiquage des parquets, des meubles, des vitres, aménager agréablement son logis en faisant tantôt le tapissier, tantôt le menuisier, soire le déménageur.
-Les femmes sont souvent mal préparées àveiller sur le développement physique et la propreté de leurs enfants, ne comprennent pas le goût du sport qui s’empare de leurs garçons et gênent l’effort.
-Jeune fille entraînée aux sport : elle sera, du fait de son bon équilibre physique, beaucoup plus apte à remplir sa lourde tâche, et que la pratique personnelle de l’exercice avec tous les soins corporels.

L’EDUCATION SPORTIVE FEMININE :
A nosamis :
-Assurer un développement toujours plus grand aux jeux sportifs féminins en France.
-tout ce qui est entré de neuf et de bon dans notre vie depuis que vous venez, une ou deux fois par semaine au grand air, respirer librement et cultiver vos muscles.
-PROPAGANDE
-le développement physique complet que vous avez voulu assurer à votre corps, vous a permis également d’acquérir de nouvellesqualités morales d’endurance, d’énergie et d’altruisme.
-l’éducation COMPLETE, physique, intellectuelle et morale, peut donner à la jeune fille et à la femme l’équilibre psychique et la santé nécessaire à l’accomplissement de leur tâche humaine et sociale.
-Appui morale, concours matériel, bourses modestes.
A ceux qui nous ignorent :
(-Les sports féminins, qu’est-ce que ça peut bien être et oùcela peut-il bien conduire ?)
Deux choses :
- à la création de championnats, de tournois, d’exhibitions multiples, à des recherches spectaculaires, au cabotinage et à tout le reste….
- Ou bien à l’organisation d’une méthode de développement corporel complète, méthode de physiologie et naturelle, ayant pour unique objet l’amélioration de la santé de la jeune fille et de la femme.-Choix définitif : le Fédération Féminine Sportive de France veut que les sports féminins deviennent l’arme précieuse.
-Nous voulons préserver la jeune fille et la femme d’une quantité de maux ui les guettent si elles ne réagissent pas à temps contre un mode d’existence anormal et contraire à toutes les lois de l’hygiène élémentaire.
-Nous savons que ce pays a besoin de femmes saines, fortesphysiquement et moralement, il faut une race de caractères trempés et non pas une génération de névrosés. Donnez la santé à vos enfants, et vous donnerez au monde les forces vives nouvelles dont il a besoin.
-Nous voulons aider à cette œuvre de régénération physique et morale au moyen d’une organisation saine et forte.
-L’éducation physique et sportive féminine doit non seulement compléter l’éducation...
tracking img