La femme

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1531 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
LE STATUT DE LA FEMME AU MAROC
PLAN :

I-Problematique.
II-L’evolution de la femme marocaine apres l’independance.
III-Le role de la femme marocaine dans la societe.
IV-la nouvelle vie de la femme marocaine (foyer/travail).
V-Conclusion .

I-PROBLEMATIQUE :

A quel point la femme a évoluée a traves le temps ?
Quel est sn rôle dans la société marocaine ?
Comment gère-t-elle son foyeret son travail en même temps ?

I-INTRODUCTION :
La femme en générale a beaucoup souffert avant d'arriver là où elle est. Car la femme d'avant était automatiquement femme au foyer, pour l'homme la femme devait effectuer toutes les taches ménagères, et faire des enfants, et quand l'homme rentrait devait trouver que tout était prêt. Par contre l'homme devait ramener de l'argent et assumer lebesoin financier de sa famille. ce n'est pas pour ça que la femme était malheureuse ou soumise puisque à cette époque la femme avait de la valeur pour son mari et dans la société, et elle était même considérée comme le principal pilier de la maison. Sauf dans le cas où la femme était maltraitée ou vraiment soumise. Par contre la femme d'aujourd'hui a beaucoup évoluée, elle a intégré le marché detravail dans différent domaines.

II-L’évolution de la femme marocaine après l’indépendance 
  A  l’aube de l’indépendance la femme a connu une évolution qui a touché plusieur domaines dont :
la scolarisation : ne touchait que 15% de la population en 1960, environ 9 personnes sur  10 ne savaient ni lire ni écrire, pour une proportion de 96% de femmes .
Les disparités sont encore plus forte pourles population féminines rurales qui appartiennent a des couches sociales pauvres, cependant les filles qui ne sont pas scolarisées sont exposeés aux risques du mariage précoce ou encor l’exploitation des bonnes …
la fécondité : féminine dans le contexte actuel a beaucoup changé en valeur symbolique par rapport au Maroc rural et paysan des année cinquante. les années soixante on connu une baissedémographique la plus forte. ISF   c à d   l’indice synthétique de fécondité est passer de 7.2 en 1960 à 2.9 en 2000.
le mariage : les marocaine se marient de plus en plus tardivement par rapport aux première année de l’indépendance, puisque l’âge du mariage est  passé de 17 en 1960 à 27 en 2000
l’activité economique des femmes : les femmes investiront dans le marché u travail en exercant desemplois précaires et sous payés, dans plusieurs domaine : (l’agro-alimentaire ,textille, domestique…)

le changement social :
Le contact entre les sexes favorise l’instauration de nouveaux rapports grâce notamment au développement des relations professionnelles et à l’investissement de l’espace de travail comme lieu d’épanouissement, d’enrichissement, d’ouverture et de dépassement du schéma desrelations hiérarchiques, sexuées et « primaires ». La notion de couple, émergeante dans les villes s’oriente en faveur de la construction d’un nouveau modèle familial.
– L’éducation des enfants tend à échapper relativement aux contraintes d’une socialisation sexuée. Dans ce sens, l’éducation des filles connaît des changements perceptibles.
La ségrégation sexuelle, telle qu’elle est de mise dans lesfamilles patriarcales élargies, tend à s’amenuiser quelque peu. Le contrôle social et familial s’affaiblît, du fait même de la distance vécue au quotidien avec la famille élargie (contrôle des relations, des déplacements, de l’habillement, des projets...)
une grande question se pose:
Au regard de ce bref aperçu sur l’accès des femmes au travail salarié, la question crutiale qui s’impose est lasuivante : le travail des femmes a-t-il permis d’impulser un changement au niveau des rôles et des attributions féminines et masculines au sein de la famille et en termes d’égalité entre hommes et femme ?
réponse :  (fourni par un expert des evolutions de la femme)
« Cette évolution n’a pas effacé les soubassements d’une mentalité fondée sur la suprématie de l’homme. 
Quatre faits majeurs...
tracking img