La fertilisation organique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2787 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
-------------------------------------------------
La fertilisation organique

Sommaire

Introduction 2

I. Les différents types d’engrais 2

II. Pourquoi une fertilisation organique ? 2
a) Stimuler l’activité biologique du sol 2
b) Nutrition et résistance de la plante 2
c) Amélioration des propriétés physique du sol 2

III. Comment raisonne –t– on la fertilisationorganique d’une prairie ? 2
a) Épandage de lisiers : produits à azote rapide 2
b) Épandage de fumier vieillis ou compost : produits à azote lent 2

IV. Impacts environnementaux 2
a) Pollution du sol et de l’eau 2
b) Pollution de l’air 2

Conclusion 2

Bibliographie 2

Introduction

Avant la fabrication de masse des engrais chimiques, la fertilisation des terres se faisaitessentiellement à l’aide d’engrais organiques. Dès le 19ème siècle les ventes de fertilisants chimiques ont explosé, à cause de leur efficacité et de leur praticité. Cependant, même si les rendements ne sont pas corrélés directement aux doses d’engrais chimiques apportées, ceux-ci ont beaucoup augmenté en 50 ans. Malgré tout, cette technique a des limites, puisque le coût de ces engrais augmented’années en année  et en cinq ans, le prix de l’azote a doublé, passant de 0,65€ le Kg à 1,25€ le Kg en 2008 (cf. graphe 1). (INSEE)

Graphe 1 : Indice de prix d’achat des engrais azotés simples
Ces charges importantes se répercutent évidemment sur le salaire des agriculteurs. De plus, on reproche à ces engrais de polluer l’environnement, de n’avoir un effet qu’à court terme et d’acidifier lesterres.
Les attentes des consommateurs ont également changé en 50 ans. Depuis quelques années maintenant, les consommateurs recherchent non plus la quantité, mais la qualité. Les produits chimiques faisant peur, on assiste à une montée en puissance du retour au naturel, à une croissance des produits biologiques et à de fortes préoccupations de la préservation de l’environnement de la part des citoyens.En un peu plus de 10 ans, le nombre d’exploitations agricoles en mode biologique a été multiplié par 4, et le nombre d’hectares cultivés est passé de 100 000 à 600 000 entre 1995 et 2008 (cf. graphe 2). (Agence Bio)

Graphe 2 : évolution du nombre d’exploitations engagées en bio et des surfaces en mode de production biologique
Quant aux engrais organiques, on leur dénombre de nombreusesqualités, puisque ce sont des matières rapidement minéralisables et rapidement disponibles pour la culture, et qui garantissent également l’entretien humique du sol. Cependant, l’apport de matière organique peut provoquer une immobilisation temporaire des éléments du sol puisque les bactéries puisent des éléments dans le sol pour dégrader la M.O. En revanche, grâce à un apport régulier de M.O, lastructure du sol s’en voit améliorée. (J .F. Vian)
I. Les différents types d’engrais

Il existe un très grand nombre d’engrais organiques, différents par leur nature, leur fabrication et leurs propriétés et eux seuls fournissent une grande variété d’éléments minéraux.

Ce sont des engrais d’origine végétale et animale, qui peuvent subir ou pas des transformations ou qui peuvent être synthétisés,comme l’urée par exemple. Au niveau des déchets d’origine animale ils sont souvent issus d’abattoirs et parmi eux, on peut noter les farines, telles que les farines de plumes, de viande, de poisson, d’os et de sang. Ils sont intéressants par leur apport en azote qui se décompose relativement lentement. Ils favorisent également la microflore du sol, mais cependant, ils enrichissent peu le sol enhumus stable, contrairement aux engrais d’origine végétale. (ITAB, 2001)
Parmi les engrais d’origine végétale, on rencontre tous les résidus de culture, tels que les pailles, les déchets verts, les écorces et la sciure mais aussi les fumiers (bovins, ovins, porcins, volailles, etc.) puisque ce sont des matières vertes digérées par des animaux ensuite mélangées avec la litière généralement....
tracking img