La fete dans ses dimensions collectives

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2253 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La fête, dans ses dimensions collectives. Vous rédigerez une synthèse objective et ordonnée des documents suivants : Document 1 Anne RAPIN, « La France championne du monde de football », Label France, magazine d'information, n°33, Ministère des Affaires Étrangères, 3e trimestre 1998. Georges VIGARELLO, Histoire du corps, 2006. Gisèle LACROIX, « Le sport-aventure, une forme d'innovation sportive»,Sport et Management, Ouvrage collectif sous la direction d'A. LORET, recueil d'articles, Éditions Dunod, 1993. Photographie de M. URBAN, L'Express, 16 juillet 1998.

Pensez-vous que le sport soit l'occasion d'une véritable fête collective ? Vous appuierez votre réponse sur les éléments du corpus et sur vos connaissances personnelles.

DOCUMENT 1

De mémoire de Parisien, et de Français, onn'avait pas vu pareil débordement populaire depuis... la Libération en 1945 ! Déferlant dans les rues, des jeunes, beaucoup, mais aussi des moins jeunes, en couple, en famille, entre amis, peinturlurés de bleu-blanc-rouge, assis sur les portes des voitures, brandissant au vent le drapeau tricolore sur le toit des voitures roulant vers la Bastille, prise une énième fois par une foule turbulente,heureuse, encore étonnée de la victoire comme de l'effet qu'elle produit sur tant de gens réunis à la faveur de cette prouesse. Au milieu des saluts, des sourires échangés, des cris, des youyous, des klaxons, des pétards et des fumigènes, on se bouscule, on se congratule, on se côtoie, on danse, on improvise une « ola » et on entonne en refrain le slogan fédérateur et fort symbolique de cette soiréede délire collectif : « Zidane président ! » Des voitures sont chahutées, on se serre la main, on n'en revient pas d'être ensemble. Des drapeaux flottent sur la foule et s'élèvent au rythme des tamstams dans les airs, il s'agit du drapeau français mais aussi du drapeau algérien en hommage à l'origine kabyle de « Zizou ». Un baptême national On ne peut s'empêcher de penser qu'il est en train de sepasser quelque chose d'important. Il s'agit de football, mais il s'agit aussi de bien plus que cela. Cette victoire véritablement nationale, est à l'image de la France réelle, c'est-à-dire multicolore et rassemblée derrière les valeurs d'une République tolérante et humaniste. Des joueurs antillais, arménien, basque, breton, guadeloupéen, kabyle, kanak, normand, fédérés par un Jacquet originairede la Loire, le berceau de la France. Tout un symbole de la nation à la française ! Cette équipe incarne le mythe du creuset à la française et incite les Français à s'identifier positivement à ce qu'ils sont vraiment, un pays pluriel. [...] Une France qui s'ébranlait en dansant, un peu étonnée de cette soudaine promiscuité entre des univers normalement séparés, brandissant sans complexe un drapeaureconquis sur les forces xénophobes et racistes, restauré dans sa dimension universaliste. Ce Mondial aura donc eu entre autres mérites de permettre de se réapproprier les emblèmes de l'identité française. Tous ensemble Une heure et demie, place de la Bastille : sur des rythmes techno, une voiture engage dans son sillage une parade joyeuse dans la rue Saint-Antoine menant tout droit vers la placede la Concorde, mêlant jeunes des banlieues et Parisiens aisés ou branchés qui se sont ralliés au Mondial. C'est l'autre surprise de ce Mondial, la réconciliation en France du football - sport de masse par excellence, sport le plus populaire du monde et à ce titre seul capable de susciter des mouvements collectifs d'une telle ampleur - avec les élites intellectuelles, les catégories aisées et lesfemmes, qui, contre toute attente, se sont littéralement approprié le Mondial avec passion, séduites par des joueurs loin de n'être que des bêtes de stade, et les soutenant avec des accents parfois maternels. On pouvait lire sur une banderole au Stade de France : « Merci Aimé, grâce à toi nos femmes aiment le foot ! »

Cette Coupe du monde et le football - révélateur des passions humaines,...
tracking img