La figure du basileus dans le roman d'alexandre du pseudo-callisthène

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 117 (29144 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
PREFACE

En 323 avant J-C, Alexandre meurt après avoir conquis l'ensemble du monde connu, depuis les rivages de la Thrace jusqu'aux bords de l'Indus et de l'Oxus. Ses compagnons[1] relatèrent sa vie, ses expéditions ou ses rencontres. Ainsi, Clitarque[2], Ptolémée[3], Néarque[4], Callisthène[5] ont rédigé des écrits qui sont malheureusement perdus pour nous aujourd'hui. Par la suite, deshistoriens qui voulurent retracer les expéditions d'Alexandre s'inspirèrent d'eux pour rédiger une Vie d'Alexandre. On a ainsi conservé Diodore de Sicile[6] (entre 54 et 36 avant J-C), Quinte-Curce[7] (du Ier siècle ou du IIe après J-C), Plutarque[8] (environ 40 et 120 après J-C), Arrien[9] (IIe siècle après J-C)...
Au fil des siècles, certains inventèrent des faits qu'ils prêtèrent à Alexandre afinde le magnifier[10]. C'est de cette légende que naquit le Roman d'Alexandre au IIIe siècle de notre ère[11]. D'abord attribuée à Callisthène, on a préféré garder quelques réserves en nommant communément son auteur le « Pseudo-Callisthène»[12]. De cette première version, en effet, dérivent les Légendes, Vies, Romans, Histoires ou Exploits d'Alexandre le Grand qui se multiplieront, à partir du Vesiècle, en Syrie, en Perse, en Palestine, en Arménie, et, plus tard en Géorgie, en Turquie et jusqu'en Asie centrale.
Par la suite, il y eut d'autres Romans d'Alexandre. On parle alors de recensions. Il en existe cinq : la recension α, β, λ, ε et γ. Ces textes grecs auraient été écrits entre le IIIe et le VIIIe s après JC[13]. Mon travail repose sur l'étude de la recension e.
Cette recensionnous a été transmise par plusieurs manuscrits: le codex Oxonius Bodleianus Baroccianus 17 daté du XIIIe siècle, le codex Oxonius Bodleianus Holkham gr.99 du XVe siècle et le Mosquensis mus. Hist.gr 436 du XIVe ou du XVe siècle[14]. Elle est datée de la fin du VIIe siècle ou du début du VIIIe siècle. En effet, l'auteur reprend les révélations du Pseudo-Méthode[15] qui traite des années 640 aprèsJ-C, après l'invasion arabe en Syrie, ce qui fournit un terminus ante quem assez précis. Ces éléments sont d'ailleurs renforcés avec la mention du peuple des Bersiles (39,1) qui occupait le Caucase et qui a été décrit par deux écrivains byzantins: Théophane (environ 760-818) et Nicéphore le Patriarche (758-828).

INTRODUCTION

« Mais que d'admirables choses [Alexandre ] n'a-t-il pas faites deson vivant ! Que de nations, que de villes par lui soumises, quelles guerres n'a-t-il pas faites, quelles victoires, quels trophées !» écrit Saint Jean Chrysostome dans l'une de ses Homélie[16] .
Alexandre, personnage historique, né en 356 et mort en 323, parvint en ses trente-trois ans de vie à dominer le monde entier, ce que jusqu'alors, personne n'avait réussi à faire. Il n'est donc passurprenant que ses conquêtes et son ambition impressionnèrent les générations futures. De nombreux écrits en découlèrent. Et le Roman d'Alexandre n'est qu'une infime représentation des histoires imaginaires que le héros inspira.
Dans la recension e, la vie d'Alexandre est racontée avec des éléments égyptiens, chrétiens, byzantins mêlant des faits historiques avec des histoires légendaires. Rédigéevers la fin du 7e et le début du 8e siècle, peut-être sous les Isauriens, l'auteur donne à Alexandre une version christianisée et byzantinisée. De nombreux traits l'apparentent à une illustration de l'idéologie impériale: la course de char à Rome où les quatre couleurs des factions de Constantinople s'affrontent, la réception des ambassadeurs de Darius et l'incarnation des vertus impériales. Quelleest alors la place d'Alexandre, le basileÚj? Quel rôle tient-il dans ce roman? Pourquoi appelle-t-on cette oeuvre, le « roman » d'Alexandre? Pourquoi ce parallèle entre Rome et Constantinople? Après une présentation détaillée de l'oeuvre résumée et en partie traduite, il s'agira d'étudier les différentes sources de cette recension, quelles soient religieuses, étrangères voire des versions...
tracking img