La figure du fou dans le roi lear de shakespeare

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 18 (4256 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
« Celui qui serait sage n’aurait point de fou. Celui donc qui a un fou n’est pas sage ; s’il n’est pas sage, il est fou ; et peut-être fut-il roi, le fou de son fou » affirme Lui dans Le Neveu de Rameau, de Diderot. Dans ce syllogisme, on retrouve la si fine barrière qui sépare la sagesse et la folie, et on peut également l’appliquer à la relation entre Lear et son fou : le roi a besoin de sonfou pour ne pas sombrer dans la folie.
L’œuvre de Shakespeare, Le Roi Lear est une pièce de théâtre qui montre l’aveuglement d’un père face à la trahison de ses filles et sa lente chute dans la folie. Il est épaulé par le personnage du Fou, qui, contrairement à toute attente n’est pas là pour divertir en sens plein du terme, mais plutôt pour empêcher Lear de sombrer dans une folie dévastatrice. Lelecteur assiste cependant à la chute de Lear, mais qui est atténuée par les remarques faites par le Fou. Lear et le Fou sont quasiment indissociables, puisque le Fou ne peut exister sans Lear, et Lear ne peut rester sain d’esprit sans son Fou. Les deux personnages sont complémentaires, et demeurent le noyau central de la pièce.
Le ton de la pièce demeure plutôt sinistre et dramatique puisque leFou, par ses remarques tente de percer à nu la folie humaine. Ses remarques doivent faire comprendre à Lear ses erreurs, et il ne peut donc pas être divertissant comme d’autres fous de l’époque.
Les enjeux du Fou sont, au travers de son statut, d’atténuer les évènements grâce à l’ironie et au sarcasme, mais également de modérer le comportement de Lear pour l’empêcher d’atteindre le point denon-retour. Il joue le substitut de Cordélia, qui chassée par son père, ne peut plus veiller sur lui. La pièce montre les difficultés pour un père de voir son monde s’écrouler, quand finalement, il se révèle seul, délaissé et ignoré par ses deux filles restantes.
Dans quelle mesure le Fou dans le Roi Lear possède-t-il un double rôle : du Fou divertissant, au Fou révélant la phase dérisoire du monde ?Dans un premier temps il s’agit de voir la figure du Fou comme « diseur de bonne vérité », puis dans un second temps de montrer en quoi il est un adjuvant nécessaire à la compréhension de Lear et à sa rédemption. Enfin, il s’agit d’expliquer cette folie sage et cette sage folie qui sont omniprésentes dans l’œuvre.
< >

Dans cette pièce, le rôle du Fou demeure le plus intriguant. En effet, sesinterventions ne se font qu’au travers d’énigmes, de chants, qui sont révélateurs des problèmes qui surgissent dans la vie de Lear. Ses interventions peuvent rappeler le Chœur des tragédies grecques puisqu’il commente les paroles ainsi que les actions des autres personnages, mais opte parfois pour un ton léger. Ainsi, la critique, bien que cruelle, est mieux acceptée par les personnages. Comme parexemple Acte I, scène 4 :
« Lear : Eh bien, ma fille ? D’où te vient ce pli au front ? Il mes emble que ces jours tu fronces le sourcil.
Le Fou : Tu étais joli garçon du temps où tu n’avais pas besoin de te soucier de son plissement de front ; maintenant tu n’es plus qu’un zéro sans rien devant ; me voici plus que toi ; je suis un fou, toi, tu n’es rien. (à Gonéril) Oui, ma foi, je vais retenirma langue ; votre mine me l’ordonne, bien que vous ne disiez rien.
Chut ! Chut ! Chut !
Qui ne garde ni croûte ni mie,
Par dégoût de tout, sentira le besoin.
(Montrant Lear :) Voici un cosse de pois vide »

Le Fou ici, se met à critiquer tant la situation que les comportements et les émotions des personnages. Il fait état des évènements, et tente de montrer à Gonéril en quoi le basculementde son père est imminent. Il n’est plus que présence physique, son état mental se dégrade, et il n’est plus qu’un « cosse de pois vide ». Il tente d’exprimer ce que Lear n’est pas capable de faire.
Le partage des biens était peut être une bonne idée, mais la répudiation de Cordélia pour son honnêteté sont les signes avant-coureur d’une folie imminente. Pour faire réaliser au roi ses erreurs,...
tracking img