La fin de la tv

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2845 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Communication

LA FIN DE LA TELEVISION
Jean-Louis Missika

Edition : Seuil
Collection : La République Des Idées

La Fin De La Télévision :

Plan :

I – Les trois âges de la télévision

a. La paléo-télévision
b. La néo-télévision
c. La post-télévision

II – La disparition de la télévision

a. La démédiation
b. La dépendance
c. La déprofessionnalisationIII – La désintégration de l’espace public

a. les trois âges de l’information télévisée
b. L’évènement est le média
c. Le débat synchronisé

Jean-Louis Missika :

Né en 1951, Jean-Louis Missika est un auteur spécialisé dans l’analyse et la critique des médias. Il a déjà co-écrit avec l’aide de D. Wolton une oeuvre sur le même sujet que celle-ci : La Folle Du Logis : latélévision dans les sociétés démocratiques (Gallimard, 1983). Il est depuis devenu professeur de communication politique à Paris mais également le dirigeant d’une société de conseils en stratégie.
Il est de plus l’auteur de Information et Emploi (La documentation française, 1981) ; ou encore Le Spectateur Engagé (LGF, 2005).

Introduction :

Jean-Louis Missika nous annonce, dans son ouvrage autitre percutant et explicite, La Fin De La Télévision. En effet dès l’introduction de son œuvre, l’auteur prédit une fin prématurée non pas de l’objet qui fait désormais, et ce depuis maintenant plusieurs décennies, partie intégrante du quotidien de tous ; mais de la télévision en tant que média. Nous verrons donc au cours de ce livre pourquoi, selon l’écrivain, ce moyen de mise en circulation desinformations est en passe de devenir obsolète, et de ce fait sur le point de ne plus pouvoir assumer sa fonction informative.

I – les trois âges de la télévision

a. La paléo-télévision :

Jean-Louis Missika commence tout d’abord par nous rappeler de façon chronologique l’historique de la télévision. Selon lui elle débute il y a 25 ans à l’ère de la paléo-télévision. Celle-ci nous estretransmise à travers trois chaînes dont l’une n’est diffusée que de 17h à 22h. Ces chaînes présentent des éléments de distraction mais toujours liées à une visée culturelle et enseignante. On évite toutefois de divulguer trop d’information de manière à conserver une certaine forme d’innocence chez le téléspectateur.
A cette époque seule l’élite est autorisée à passer à la télévision,établissant alors une relation entre la télévision qui devient professeur et le téléspectateur qui devient élève. Le peu de personne commune passant à la télévision est relégué en arrière plan dans le public. Ce n’est que plus tard que ce dernier commence peu à peu à être impliqué dans des émissions telles que A vous de juger (1953 - 1968) ou encore Si vous voulez savoir (1961). Elles proposent alors desdébats télévisés mais veillant surtout à inculquer des messages d’autorité, et donc en décalage avec les problème réels.
Ce n’est donc qu’après mai 1968, alors que la société française change et évolue, que la demande audiovisuelle se fait ressentir. Les téléspectateurs désirent des programmes plus proches de ce qu’est la société. Les producteurs estiment que la télévision est pleine de ressourcesinexploitées. C’est pourquoi en 1980 l’offre répond à cette augmentation de la demande : désormais 6 chaînes sont disponibles dont une payante. La relation entre le téléspectateur et l’émetteur va à présent être totalement bousculée.

b. La néo-télévision :

Ainsi la diffusion par voie hertzienne est en passe d’être maîtrisée. Cependant, les politiciens commencent à prendre conscience dupouvoir de la télévision et en font leur instrument. On assiste à la naissance de deux chaînes privées : TV6 (aujourd’hui devenue M6) et La 5 dont les présidences respectives sont attribuées à des amis d’hommes politiques. Puis l’arrivée du câble bouleverse l’équilibre mis en place par les six chaînes généralistes. Le lancement de chaînes thématiques comme Canal J, MCM, Planète, ou Eurosport...
tracking img