La finance de marche

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 16 (3932 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La finance de marché est la valorisation et la création des instruments financiers.
La gestion financières de l'entreprise est l'optimisation des flux financiers.
Tous ces domaines sont très proches mais peuvent être différents.
Il y a un rapprochement entre la comptabilité et la finance.

Chapitre 1: Système et instruments financiers

I. Système financiers

1.Structure d'un système financier

Il existe des agents excédentaires qui sont des prêteurs primaires et il y a des agents déficitaires ou emprunteurs ultimes au sens ou ils ne reprêtent pas l'argent qu'ils ont emprunté. Ce sont certains ménages, des entreprises ou le secteur public. Les agents excédentaires sont principalement des ménages qui épargnent soit parce qu'ils ont un projet précis soitils épargnent pour leur retraites pour faire face á une dépense ou pour agrandir le patrimoine. Certains sont structurellement excédentaires, les ménages et structurellement déficitaire, les sociétés.
Il existe également des agents et certains peuvent l'être simultanément.

Il y a une nécessité à la fois de prêter et d'emprunter. C'est nécessaire à la production.

Emprunteurs ultimesPrêteurs primaires

Marché financier

2. Historique du système financier français

Avant 1966, il y a trois types de banques et des établissements de crédits spécialisés. Elles étaient soit banque de dépôt qui ne pouvait pas recevoir de dépôt à plus de 2 ans, soit des banques de crédits à moyen et long terme qui ne pouvaient pas recevoir de dépôt à plus de 2 ans, soit les banquesd'affaire sur toutes les échéances mais uniquement pour les déposants qui avaient un lien avec la banque d'affaire.

A partir de 66, les banques ont droit de recevoir de dépôt à plus de 2 ans. Les banques ayant des ressources vend des crédits à moyen terme et à long terme. Les banques sont parties à l'assaut des ménages avec des instruments bancaires ou des crédits immobiliers. Le but n'était pasde faire de l'argent immédiatement. Quand il y a un crédit immobilier, les clients restent jusqu'à la fin du contrat. Les ménages se sont bancarisés.
Il n'y a pas d'obligation légale d'avoir un compte bancaire mais il y a un certain nombre de contraintes. Un ménage coute de l'argent à la banque (chèque, relevé de banque....). Il y a des ménages qui sont rentables et d'autres non.

Il s'estégalement produit une désintermédiation. Le cout d'intermediation est l'écart entre le cout moyen des ressources bancaires et. Le cout d'intermédiation est assez élevé.
Cela a réduit de moitié les flux passant par l'intermédiation.
La taille du marché financier a augmenté. Plus la possibilité de placer son argent augmentait.
Les banques ont développé les certificats de dépôt. Elles ont retrouvédes ressources stables mais couteuse. Il a fallu créer de la rentabilité. Elles ont fait payer les services qui auparavant étaient sous facturés (succession; incident...).
De nouveaux services ont été crées lié à l'intermédiation: les services de conservations de titre, le placement des titres, la gestion pour compte de tiers, la vente des instruments de couverture des risques et des montagesfinanciers faits par la banque.

c. La titrisation et le rôle des marchés financiers

Le PIB mondial 60 000 milliard de dollars.
Transaction sur les marchés 10 000 milliard de dollars par jour.

Ces marchés sont principalement interbancaires. Ils sont adossés en terme de financement. Le système est mobile. Il y a une plus grande volatilité qu'autrefois. L'ensemble des prix varie sans cesse.3. L'intermédiation financière

On estime qu'en Euroep 90% des crédits se fait par un intermédiaire financier. De plus en plus, il y a un lien entre l'intermédiation et les marchés financiers. Des produits financiers sont crées par des intermédiaires.
Il est composé des assurances, d'organismes divers, le système bancaire, les institutions de crédits non bancaire.

131...
tracking img