La finance islamique

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3061 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 août 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Angles d’approches :

Dans le cadre de la réflexion amené par le concours, j’ai décidé de cibler mon écrit sur la relation entre la « Finance » et « l’Éthique » dans l’Islam, à travers l’outil de la « Finance Islamique ». Nous nous attarderons alors sur les lois qui régissent ces instruments financiers, à savoir :

* Le livre saint le Coran
* Les hadiths, qui sont les dires et lesactes prophétiques, reflets du mode de vie du prophète Mohammed

L’exposé a pour but d’étudier dans un premier temps la vision éthique de l’islam. Puis nous répondrons aux questions suivantes :
En quoi la finance islamique nous propose une réponse éthique ?
S’inscrit-elle dans une perspective de finance "alternative" et socialement responsable ?
Nous reviendrons sur les raisons de la crisefinancière que nous vivons et analyserons enfin l’utilisation actuelle de la « finance islamique » dans ce système, la conclusion présentera la synthèse de notre réflexion.

Résumé :

A travers les siècles la notion d’éthique n’a sans cesse était au cœur des pensées philosophiques, religieuses ou scientifiques. Elle nous a permis de part son caractère normatif d’établir des règles de viecommune qui régissent les relations entre humains. L’Homme à depuis quelques années déplacer le débat éthique dans des sphères telles que la politique, l’économie, l’environnement ou encore la finance, en espérant que celui-ci puisse avoir le même effet normatif qu’auparavant.

Récemment, les scandales financiers ont fait les Unes des informations financières. Enron, Lehman Brothers ,Worldcom, Ahold, tous ont connu des tempêtes médiatiques dues aux révélations de leurs manipulations financières. Les financiers de ces entreprises ont fait preuve pendant des années d’une grande créativité pour afficher des résultats toujours meilleurs. Ils ont d’ailleurs excellé dans ce domaine, propulsant leurs entreprises au sommet de la hiérarchie et en leur donnant l’apparence de la respectabilitédue au succès et ce en négligeant toute éthique.

La crise financière qui se déroule sous nos yeux a d'ores et déjà été qualifiée d'« historique » : si ses mécanismes sont classiques, son ampleur est inédite, et ses conséquences sont très difficiles à prévoir. C’est dans ce contexte que La France ouvre ses portes à la finance islamique, mesures fiscales, opérations de communication, créationde diplôme spécialisé.... Les valeurs éthiques de ces instruments financiers qui respectent la loi coranique sont mis en avant pour valoriser une source d'investissement potentielle de 100 milliards d'euros en France d'ici 2020. Une aubaine alors que le système financier doit se refaire une crédibilité !

Retour sur le phénomène de l’essor de la « finance islamique »…

Que s’est-il passé ?Crédit trop facile, titrisation, fonds spéculatifs, aveuglement des agences de notation... Les causes d'un désastre.

Des formules de prêt de plus en plus exotiques se développent, toutes ont en commun de prévoir des remboursements faibles dans les premières années, suivis au cours des années ultérieures d'un alourdissement parfois considérable de la charge de la dette. Comment desétablissements de crédit ont-ils pu prêter à des ménages aussi fragiles dans des conditions aussi hasardeuses ? La réponse réside dans un système qui allie l'absence de règles protectrices pour les emprunteurs à une extrême sophistication du traitement du risque du côté des prêteurs. Sur le moment, tout le monde y trouvait son compte: les ménages emprunteurs, souvent inconscients des conditions réelles deremboursement de leur prêt, trouvaient là l'occasion d'accéder à la sacro-sainte propriété; les courtiers empochaient leurs commissions sur les contrats commercialisés; les établissements financiers pouvaient sortir ces créances quelque peu douteuses de leur bilan en les transformant en titres vendus sur les marchés financiers, les Mortgage Backed Securities (MBS), c'est ce qu'on appelle la...
tracking img