La fonction essentielle du roman est-elle de suciter le rêve, l'évasion ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 19 (4666 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 10 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le roman est, de tous les genres littéraires, celui qui connait le plus grand succès auprès des lecteurs. Aussi croisons-nous souvent des gens plongés dans la lecture d’un roman, à la terrasse d’un café ou dans ou dans les transports en commun. Il est naturel de s’interroger sur les rôles du genre romanesque. Quel est l’objectif poursuivi par les romanciers ? D’après un critique littéraire, « lafonction essentielle du roman est de susciter l’évasion, le rêve ». En 1670, le philosophe Blaise Pascal développe dans ses Pensées une approche renommée du divertissement selon laquelle il est nécessaire à l’Homme de se distraire et donc essentiel pour lui de se détourner de l’essentiel. Mais le roman doit-il être uniquement un vecteur « d’évasion », de divertissement jusque dans son senspascalien qui nous éloigne de la contemplation de notre monde ? N’existe-t-il pas d’autres fonctions toutes aussi « essentielles » ? S’il est vrai que la plupart des lecteurs cherchent d’abord dans le roman une occasion d’éprouver d’intenses sensations, nous verrons par la suite que le genre peut constituer également un regard sur la réalité du monde qui conduit le lecteur à s’interroger et une sourced’enseignement et de réflexion. Enfin, nous confronterons les différents rôles examinés pour s’apercevoir que l’évasion, le témoignage de la réalité et la volonté d’instruction ne s’opposent pas nécessairement dans les récits romanesques.

Le roman est souvent perçu comme une parenthèse dans le quotidien par la création d’un nouvel espace-temps au travers de l’écriture : le lecteur prend plaisirà s’évader dans des histoires fictives ou à découvrir des cultures jusque là inconnues. Le genre présente un aspect magique, ce qui le rattache des récits ayant bercé notre enfance. En effet, il permet de pénétrer dans des vies inconnues, dans des situations nouvelles et palpitantes : l’adjectif « romanesque » désigne alors ces mondes très différents de nos ternes existences.

Le lecteur aspireà vivre « l’ailleurs » au travers du roman, par procuration. Il va vouloir s’attacher aux personnages pour ressentir leurs émotions et vivre leurs aventures. Il oublie ainsi la réalité du monde qui l’entoure et ses propres soucis.
Ce lecteur est donc dans une véritable recherche d’identification. S’il veut s’évader, il peut refuser des personnages qui lui ressemblent, au destin trop banal, ouencore des destins à la réalité trop dure, comme ceux décrits par les romanciers naturalistes tels Emile Zola. La plupart des lecteurs ne souhaitent sûrement pas se replonger dans ce qu’ils fuient.
Le lecteur aspire donc à suivre des destins exceptionnels, qui n’obéissent pas nécessairement aux lois du réel et du rationnel. Selon son goût, il choisira un roman fantastique, sentimental,policier, de science fiction, d’aventure ou encore d’horreur. La principale caractéristique de cette littérature est d’être accessible à tous par la simplicité du vocabulaire et de la syntaxe. Il s’agit de retenir l’attention sans exiger un gros effort de concentration : le lecteur n’est pas dans une démarche rationnelle, il se plait donc à accepter l’idée qu’il existe d’autres planètes habitées, que leshéros aient des pouvoirs surnaturels… L’espace de quelques heures, le livre joue le rôle d’ « écran » interposé entre le lecteur et son environnement. C’est pourquoi les romans de Mary Higgins Clark (La nuit du Renard ; la clinique du docteur H) ont un tel succès : un suspense bien construit, axé sur le sort de la victime, des personnages stéréotypés et une fin heureuse sont les ingrédients quiassurent au lecteur un moment d’évasion. Dans le roman policier où le personnage principal est l’enquêteur, le lecteur devient actif et essaie d’élucider le mystère avec les indices dont il dispose. Agatha Christie (Les dix petits nègres ; le crime de l’Orient-Express) est le maître incontesté de ce genre. Le lecteur oublie ses soucis l’espace de quelques heures. Même succès pour les romans...
tracking img