La fontaine fables, « les animaux malades de la peste »

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1584 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 juillet 2013
Lire le document complet
Aperçu du document
TEXTE 2 : LA FONTAINE Fables, « Les Animaux malades de la peste » 14.10.12
Introduction :
1) L’auteur :
* Poète français du classicisme XVIIème siècle (1621-1695) sous la période de Louis XIV (1638-1715)
* Dans la querelle des anciens et des modernes il est pour les anciens. Les modernes veulent revivifier le folklore français (inventer une nouvelle littérature française) etles anciens veulent s’inspirer des auteurs de l’Antiquité.
2) L’œuvre :
* Il s’en tient au principe de la fable toujours tournée vers la moralité : il utilise deux citations dans la préface des Fables « je me sers d’animaux pour instruire les hommes » et « la fable est composée de deux parties : le corps est la fable et l’âme la moralité »
3) Le texte :
* Notre fable est le premiertexte du septième livre écrit en 1678 qui met en scène un peuple d’animaux, la peste s’est abattue sur eux qui vont faire un procès pour trouver le coupable qui sera la victime sacrificielle. Dans le cadre de ce procès l’auteur fait le procès de la justice
4) Problématique + plan :
En quoi réside l’efficacité argumentative de ce texte ? nous verrons tout d’abord que ce texte est un récitplaisant en cela ça le rend efficace puis nous nous pencherons sur l’étude des personnages qui permettent de mieux faire la satire des hommes avant d’envisager enfin la morale et les cibles de la fable.

I) Un récit plaisant pour mieux séduire :
1) Les indices du récit : c’est un texte narratif qui raconte une histoire
a) un enchainement chronologique des actions comme en témoigne leschéma narratif :
SI : la peste s’abat sur les animaux v. 1-14
EP : ouverture du procès par le lion v.15-24
P1 : discours du lion v.25-33
P2 : discours du renard v.34-42
P3 : discours des autres puissants du royaume v.43-48
ER : discours de l’âne v.49-54
SF : condamnation de l’âne v.55-62
Morale v.63-64 (ne fait pas partie du récit)
b) présence de personnages : le lion /le renard /l’âne/ lesautres animaux fable animalière
c) verbes passé simple (temps typique du récit) = action de 1er plan, action précise à un moment précis du passé « inventa » v.3 « tint » v.15 imparfait = temps de description, arrière plan « faisaient » v.6 « mourraient » v.7
2) Un récit plaisant car varié (variété du récit)
a) Dans la forme : versifiée (=la prosodie) le choix des vers = il y a des versmêlés ou libres classiques = il y a hétérométrie. Il y a un vers remarquable v.29 « Le Berger » c’est un trissyllabe (c’était exceptionnel à l’époque, digne d’être remarqué, 3syllabe = déséquilibre par rapport au naturel donc déséquilibre relatif à la peste + montre la cruauté du lion, il a tué le berger rapidement en 3 syllabes)

b) Alternance récit-discours : partie narrative + partiediscursives
* Récit v.1-14 (raconte la mélancolie des animaux face à la peste
* Discours du lion v.15-33
* Discours du renard v.34-44
* Récit des puissants v.45-48 (ils passent en revue leurs fautes rapidement on ne les entend pas)
* Discours de l’âne v.49-54
* Récit de la réaction des animaux et la condamnation de l’âne v.55-62

Ici ce récit plaisant dont font partie lespersonnages nous conduit vers la morale. Nous allons étudier les personnages.

II) L’étude des personnages pour mieux faire la satire des hommes

1) Le rôle des personnages =représenter les hommes -> personnifier par différents moyens (c’est une argumentation indirecte par analogie)

2) Le rôle du lion : le roi des animaux
a) Un rôle traditionnel : le roi est appelé « sire » v.34* Premier à parler/ il est aussi le premier mot de la phrase « le lion »v.15
* Lui qui parle le plus, il domine verbalement 19 vers
* Ouvre le procès, décide de lancer l’enquête / les délibérations « tint conseil et dit » v.15
b) Il apparait double = ambigüe (faux)
* La diérèse sur Li/on v.15reflète une double face pour 2 syllabes
* Il change de niveau de langage « mes...