La fontaine le loup et le chien

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (305 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Le Loup & le Chien.

Un Loup n’avoit que les os & la peau,
Tant les Chiens faiſoient bonne garde.
Ce Loup rencontre un Dogue auſſi puiſſant que beau ; [  13 ]
Gras,poli, qui s’eſtoit fourvoyé par mégarde.
L’attaquer, le mettre en quartiers,
Sire Loup l’euſt fait volontiers.
Mais il falloit livrer bataille ;
Et le Mâtin eſtoitde taille
A ſe défendre hardiment.
Le Loup donc l’aborde humblement,
Entre en propos, & luy fait compliment
Sur ſon embonpoint qu’il admire :
Il ne tiendraqu’à vous, beau Sire,
D’eſtre auſſi gras que moy, luy repartit le Chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y ſont miſerables,
Cancres, haires, & pauvresdiables,
Dont la condition eſt de mourir de faim.
Car quoy ? Rien d’aſſuré ; point de franche lipée ;
Tout à la pointe de l’épée. [  14 ]
Suivez-moy ; vous aurez bien unmeilleur deſtin.
Le Loup reprit : Que me faudra-t-il faire ?
Preſque rien, dit le Chien, donner la chaſſe aux gens
Portans baſtons, & mendians ;
Flater ceux du logis ; à ſonMaiſtre complaire ;
Moyennant quoy voſtre ſalaire
Sera force reliefs de toutes les façons ;
Os de poulets, os de pigeons :
Sans parler de mainte careſſe.
Le Loup déja ſeforge une felicité
Qui le fait pleurer de tendreſſe.
Chemin faiſant il vid le col du Chien pelé.
Qu’eſt-ce là, luy dit-il ? Rien. Quoy rien ? Peu de choſe.
Mais encor ? Lecollier dont je ſuis attaché
De ce que vous voyez eſt peut-eſtre la cauſe. [  15 ]
Attaché ? dit le Loup, vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? Pas toujours ; maisqu’importe ?
Il importe ſi bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune ſorte ;
Et ne voudrois pas meſme à ce prix un treſor.
Cela dit, Maiſtre Loup s’enfuit, & court encor.
tracking img