La fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2588 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les fables, les contes sont des divertissements de Cour ou de salon qui sont caractérisés par leur brièveté et leur piquant. Inspirées de l’Antiquité grecque, latine, orientale, les 124 fables de La Fontaine dépassent leurs modèles par leur pittoresque, leur gaieté, leur virtuosité, la variété des tons et des rythmes.
Avec La Fontaine, la fable devient un univers de fantaisie mettant en scènedes animaux doués de parole, des dieux joviaux, des charlatans, des sages et des fous…
Si La Fontaine traverse les siècles c’est d’abord grâce à sa manière de raconter des histoires, tout en finesse et en décalages, en précision et en humour.
Ses fables composent avant tout une immense galerie de personnages divers : des allégories comme la Fortune (VII, 11), des éléments naturels comme « laMontagne qui accouche d’une souris » (V, 10), des végétaux « le gland et la citrouille » (IX, 4), des personnages inanimés comme une statue (IX, 6) ou un cierge (VII, 8), Dieu, des peuples les espagnols (IX, 15), les romains (XII, 20), des personnages de la mythologie grecque tels que Jupiter (X, 14), Hercule (X, 13), des hommes et enfin des animaux. Mais La Fontaine excelle surtout dans l’art dela description qui en quelques traits fait voir l’animal, ils ont tous une psychologie propre.
Un des autres traits de son génie littéraire est la manière dont il fait parler ses personnages, il utilise le style direct, indirect et indirect libre, l’un après l’autre comme dans la fable « l’homme et la couleuvre » (X, 1), ou en les glissant l’un à l’autre ou en les entremêlant comme dans « lesobsèques de la lionne » (VIII, 14). La Fontaine choisit la diversité et le plaisir du lecteur repose sur cette diversité qui rend la fable vivante. On a pu aller jusqu’à dire que La Fontaine est un dramaturge tout autant qu’un narrateur et qu’il a écrit de véritables comédies « le berger et le roi »(X, 9), comme des tragédies « les animaux malades de la peste » (VII, 1) ou encore « l’homme et lacouleuvre » (X, 1).
En tous cas La Fontaine est un poète, il n’est que de voir la manière dont sa versification soutient, charpente le récit. Il sait mettre en valeur des mots essentiels par la diérèse, il emploi l’enjambement pour créer un « micro suspense » et il réalise un déséquilibre par l’emploi d’un vers impair.
« on me faisait bien apprendre aussi par cœur quelques fables de LaFontaine ; mais ces vers boiteux, disloqués, inégaux, sans symétrie ni dans l’oreille, ni sur la page, me rebutaient… » C’est ainsi qu’en parlait Alphonse de Lamartine.
On a longtemps pensé que le langage littéraire le plus noble devait être le langage versifié, ainsi on ne confondait pas « la mise en vers » et la poésie. Mettre en vers consiste à imposer à un texte des normes précises, ce n’est quepure technique. Cependant la création poétique est tout autre chose et il faut croire La Fontaine quand il affirme que la prose lui coûte autant que les vers lorsqu’il essaie le style de la fable en prose avec « les amours de Psyché », on peut lire dans la préface : « d’amener de la prose à quelque point de perfection, il ne semble pas que ce soit une chose fort malaisée : c’est la languenaturelle de tous les hommes. Après cela je confesse qu’elle me coûte autant que les vers. Que si jamais elle m’a coûté c’est dans cet ouvrage ».
Le goût du siècle est à la législation et à la séparation des langages, des tons, des genres. La Fontaine est le pur génie du vers français, il en illustre tous les rythmes, toutes les subtilités de césure, toutes les combinaisons de versification et toutesles ressources de sonorités.
La Fontaine est sans doute le grand poète lyrique du XVIIème siècle. Le didactisme des fables s’efface souvent devant l’émotion. Un inventaire des thèmes qui suscitent le plus facilement ce lyrisme éclairerait bien cette sensibilité de La Fontaine : l’amour bien sûr, aussi une série de thèmes liés à ce qu’on appelle aujourd’hui la « qualité de vie », à savoir la...
tracking img