La fontaine

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 83 (20617 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
www.comptoirlitteraire.com

André Durand présente

Jean de LA FONTAINE

(France)

(1621-1695)

[pic]

Au fil de sa biographie s’inscrivent ses œuvres
qui sont résumées et commentées
(surtout ses ‘’Fables’’).

Bonne lecture !

Fils d’un maître des eaux et forêts et d’une Françoise Pidoux de très bonne famille, il passa à Château-Thierry, ville somnolente de Champagne, une jeuneseinsouciante. À l’âge de vingt ans, il entra, à Paris, dans une des plus sévères congrégations religieuses, l’Oratoire. Cependant, au lieu de la Bible, il y lut “L’astrée” d’Honoré d’Urfé, roman pastoral peuplé de bergers amoureux qui était le best-seller de l’époque. À Paris, il découvrit les jolies femmes, le bonheur de la parole et de l’écriture, fréquentant un groupe de rimailleurs quiportaient un culte à Malherbe. Pour ne pas chagriner son père, il épousa une jeune fille de quatorze ans, Marie Héricart, de La Ferté-Milon ; mais, aimant trop l’indépendance, il l’oublia vite non sans dépenser la dot qu’elle lui avait apportée. La mort de son père lui permit d’hériter de sa charge de maître des eaux et forêts, qui lui laissait assez de loisirs pour fréquenter les salons ou lire,surtout les Anciens qu’il prendra pour modèles selon une «imitation originale».
Il composa :
____________________________________________________________

_____________________

“Adonis”
(1658)

Poème héroïque

Commentaire

Le poème était inspiré d’Ovide.
Valéry, dans “À propos d’”Adonis”, montra que, même si l’aventure racontée est banale et la psychologie conventionnelle, «les principauxpersonnages d’un poème, ce sont toujours la douceur et la vigueur des vers».
____________________________________________________________

_____________________

Ce poème assura à La Fontaine la protection du surintendant des finances, Nicolas Fouquet, qui était prodigue, somptueux, avait besoin, pour son château de Vaux, d’architectes, de jardiniers et… d’un poète qui produisit :____________________________________________________________

_____________________

“Aux nymphes de Vaux”
(1661)

Élégie
____________________________________________________________

_____________________

La Fontaine resta fidèle au surintendant des finances Fouquet au-delà de sa chute, ce que Louis XIV ne lui pardonna jamais tandis que le poète fut un opposant discret à l’absolutisme.Accueilli dès lors par la duchesse d’Orléans (1664-1672), il publia :
____________________________________________________________

_____________________

“Contes et nouvelles”
(1665)

Commentaire

Dans ces récits licencieux et satiriques en vers irréguliers, La Fontaine imitait l’Arioste, l’Arétin et Boccace, renouait avec l’esprit des fabliaux ou des récits rabelaisiens, raillait avecgaieté l’inconstance des femmes, l’inutilité de la jalousie et contait les ruses triomphantes de l’amour.
Ils furent publiés en cinq livres et connurent un succès éclatant.
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“Comment l'esprit vient aux filles”

Poème de 134 vers

Il est un jeu qui donne del'esprit aux filles. Or, Lise n'en ayant pas, on l'envoie auprès du père Bonaventure qui lui fait l'amour plusieurs fois. Cela lui inspire le songe et le mensonge. Elle se confie cependant à Nanette qui lui apprend qu'elle a acquis de l'esprit auprès de son frère qui, pour Lise, n'en a pas : «Vivent les sots pour donner de l'esprit».

Commentaire

Le poème parut aussi dans “Les trente meilleuresnouvelles de la littérature française”.
____________________________________________________________

_____________________

“Fables”

Pour plus de commodité, les fables commentées sont classées par ordre alphabétique

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

“Les animaux malades de la...
tracking img