La formation du moyen-orient moderne, compte rendu

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 3 juin 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
texte étudié : LEWIS Bernard, La formation du Moyen-Orient moderne, Paris, Aubier, 1995.

1) INTRODUCTION

La formation du Moyen-Orient moderne est un ouvrage de Bernard Lewis paru en 1995 chez Aubier. Ecrit par l’un des plus grands spécialistes de la question du Moyen-Orient, du monde arabe et de l’Islam, cette monographie - qui est une édition revue et augmentée d’une précédente étudeparue en 1963 : The Middle East and the West - est pour l’auteur, l’occasion d’aborder le processus de formation de la région du monde qui est au centre de nombre de ses ouvrages. Bien que très reconnu dans le milieu des historiens, Bernard Lewis est également très controversé. Au fil de sa vie il a notamment apporté un soutien inconditionnel à la politique israélienne. Il a également approuvé laposition des Etats-Unis en ce qui concerne la guerre en Irak et enfin il a réfuté la thèse d’un génocide arménien. On comprend alors aisément pourquoi, afin de prévenir d’éventuelles attaques, l’auteur s’empresse dans la préface de cet « essai historique », d’exprimer sa volonté d’adopter dans cette étude une position objective. En gage de sa bonne foi, il rappelle que la première édition de sonlivre a été publiée d’une part par le ministère de la Défense israélienne et d’autre part par les Frères musulmans.

Il s’agit pour l’auteur d’aborder dans cet ouvrage le processus de formation du Moyen-Orient moderne à travers la grille des relations entre Moyen-Orient et Occident. Il envisage d’une part le choc qu’a représenté la pénétration occidentale dans les pays arabes et d’autre part lesréponses qu’apportèrent les sociétés moyennes-orientales à cette intrusion.

Dans le titre déjà, l’auteur trace les contours de ses repères géographiques : son étude porter sur le Moyen-Orient dans son ensemble. Notons tout de même qu’il s’empressera de redéfinir cette notion à la signification mouvante afin de préciser le cadre de sa recherche. Il étudiera cette région du monde en tant qu’entitéaux caractéristiques qui lui sont propres et à l’identité historique, géographique et culturelle « aisément reconnaissable ». Bernard Lewis ne définit pas de manière précise les bornes chronologiques qui délimiteront son champ d’étude. Dans les faits il naviguera entre le monde arabe classique et les années 1990, tout en s’attardant nettement sur la période post-ottomane.

Parue dans lacollection « Histoires » cette monographie respecte les visées d’Aubier qui  « explore, depuis près d’un siècle, les grands domaines de la pensée avec pour objectif de publier des travaux ambitieux rendant accessibles les recherches les plus avancées dans leur discipline. »


2) RESUME

Après une préface qui présente les origines, la structure et les objectifs de son étude, l’auteur entre dans lecœur de son ouvrage. Il se divise en six chapitres. Bernard Lewis y étudie la formation du Moyen-Orient moderne selon un plan thématique. Dans son premier chapitre, il s’efforce de définir le Moyen-Orient en tant qu’entité historique, géographique et politique. Dans un deuxième temps il se concentre sur l’intrusion de l’Occident dans cette partie du monde. Les troisième, quatrième et cinquièmechapitres, eux, sont consacrés à l’étude de divers mouvements politiques et intellectuels. Pour finir, Bernard Lewis aborde la question des relations internationales au sein-même du Moyen-Orient mais également avec le reste du monde. Notons également qu’à cela s’ajoute un corpus iconographique, une série de cartes ainsi qu’une orientation bibliographique.

Le terme de « Moyen-Orient », largementcommenté par Bernard Lewis au fil du premier chapitre de son étude, bien qu’europocentrique et obsolète est utilisé aujourd’hui pour désigner la région qui englobe les territoires bordant le Golfe Persique mais également l’espace s’étendant de la mer Noire à l’Afrique équatoriale et des frontières du nord-ouest de l’Inde jusqu’aux rivages de l’Atlantique. Notons tout de même que ces contours...
tracking img