La forme unitaire de l'etat

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2984 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La rédaction du résumé de texte exige trois qualités d’écriture :

La précision, pour respecter le contenu du texte.

L’autonomie, car la rédaction doit être personnelle et ne pas reprendre celle du texte.

La concision, pour réduire à l’essentiel.



Utiliser une expression personnelle

Vocabulaire

Le lexique du résumé doit être différent du lexique du texte. Evidemment,certains mots de l’auteur, parfaitement adéquats, ne connaissent aucun synonyme équivalent. Ils seront conservés. Le mot « ordinateur », par exemple, subsiste dans le résumé d’un texte sur l’informatique.

En revanche, d’autres mots ou groupes de mots admettent des équivalents. L’emploi de ces équivalents prouve que le candidat ne demeure pas esclave du lexique de l’auteur.

Syntaxe

Lastructure des phrases doit être personnelle. On ne peut pas se contenter de reprendre chaque phrase en éliminant le plus de mots possible et en trouvant des synonymes à ceux qui subsistent, car il s’agit alors d’un travail mécanique de contraction, et non d’un travail de compréhension. Pour éviter cela, il faut changer l’échelle de travail, ne pas résumer phrase par phrase, mais élément de senspar élément de sens.

Respecter le système d’énonciation

Les marques d’énonciation sont des indices permettant de repérer qui parle, à qui il parle, et comment l’interlocuteur se situe par rapport au moment et au lieu de l’énonciation. Le résumé respecte ces marques de l’énonciation.

-Si le « je » apparaît de façon insistante, ce « je » se retrouve dans le résumé puisque l’auteur avoulu écrire très clairement en son nom propre.

-L’auteur s’adresse le plus souvent de façon générale à des lecteurs fictifs anonymes. Mais il peut aussi se situer par rapport à ses lecteurs, soit en s’assimilant à eux par le « nous », soit en se distinguant d’eux par le « vous ». Ces distinctions sont conservées dans le résumé.

Il ne faut pas non plus changer de point de vue :

Si parexemple un auteur désigne les jeunes à la troisième personne parce qu’il n’en est plus un, il ne faut pas, parce qu’on est jeune soi-même, se mettre à écrire « nous ».

-La situation temporelle est respectée : ce qui est renvoyé au passé ou au futur par l’auteur doit l’être de même dans le résumé.

Respecter le sens du texte

-Travailler à partir d’un plan rédigé lors de la préparation,c’est-à-dire résumer chaque élément retenu. On retrouve ainsi l’essentiel, sans être prisonnier de la lettre du texte.

Vérifier en relisant intégralement le passage correspondant dans le texte que :

-L’essentiel a bien été repris

-La reformulation n’entraîne pas de distorsion du sens

-Les liens logiques mis en évidence dans le plan sont restitués et qu’ils assurent la cohésion et laprogression du résumé.

Appliquer les techniques de réduction

Le travail sur les expressions et les groupes de mots

-Remplacer une énumération par le terme générique.

Exemple :

les journaux, la radio, la télévision = les médias (-4 mots)

-Remplacer une expression par un mot (en particulier, suppression des périphrases).

Exemple :

Ceux qui n’aiment pas les étrangerssont des racistes = les Xénophobes sont des racistes (-5 mots)

-Supprimer les présentatifs (si le changement de nuance que cela suppose ne rend pas le résumé infidèle au texte).

Exemple :

C’est à lui qu’il désir parler = Il désir lui parler (-4 mots)

-Remplacer, entre deux propositions, un lien cause/conséquence par les deux points.

Exemple :

Il n’a pas su éviter l’accidentparce que ses réflexes étaient ralentis par l’alcool = Il n’a pas su éviter l’accident : ses réflexes ... (-2 mots)

-Remplacer un groupe prépositionnel par un adverbe.

Exemple : Il a imposé son point de vue avec une très grande fermeté= ... Très fermement (-3 mots)

Le travail sur la phrase

-Supprimer les complétives. On peut recourir à un adverbe, un infinitif, un nom, à la...
tracking img