La france au xiv et xv siècle

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 40 (9812 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 23 juin 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Introduction
Les trois derniers siècles médiévaux, et surtout les XIV et XV° siècles apparaissent comme le temps de la naissance de l’Etat moderne. Naissance ou plutôt genèse puisque cette émergence ne se fait que très progressivement, sans rupture brutale, sans révolution.
La réflexion portée sur la période se base principalement sur le développement politique, idéologique et institutionnel dela monarchie française, sur l’émergence de l’Etat monarchique et de la nation, sans négliger les principautés.
* De 1328 à 1453: guerre de Cent Ans. Cependant ce n'est pas une guerre qui s'est déroulée en continue, des trêves ont existé durant cette période. Mais il y a des guerres civiles quasi permanentes dès Philippe VI, entre Bourguignons qui sont pour un roi anglais, et Armagnacs quisont pour un roi français. Il faut savoir que la guerre ne concernait pas tous les pays. Parfois à 5 ou 6 km du lieu de bataille, se trouvaient des villes ou des villages où la vie quotidienne se déroulaient normalement, du fait de l'ignorance de la guerre.
* C'est une période marquée par la monarchie avec le roi de France Louis XI. La France subit plusieurs défaites face aux Anglais. C'estégalement une période durant laquelle courrait la peste affichant un taux de mortalité considérable. Cette période connaît aussi la crise de la chrétienté: il y a une division entre les papes d'Avignon et de Rome. On nomma même un troisième pape, Jean XXIII.
* Mais c'est aussi une grande période où les monarchies modernes vont donner naissance à l'État moderne.

I. Une époque de dépressionéconomique
A) Des crises économiques et des croissances économiques (X°-XIII° siècle), puis une croissance démographique qui s'essouffle dans les régions de Picardie, d'île de France et qui plus tard, touchera l'Angleterre. Le milieu rural sera également touché du fait d'un déséquilibre entre la terre cultivable et la surpopulation.
Au XIV° siècle, on constate une diminution du taux de mariages etcorrélativement, une baisse du taux des naissances.
Les mauvaises récoltes entraînent la famine, d'où le mauvais état de santé des populations qui deviennent vulnérables à toute épidémie, notamment la peste noire en 1348.

Les pestes_ en principe, elles revêtent un caractère récurrent, c'est à dire que le mal revient tous les 10 à 15 ans, provoquant une forte mortalité au niveau destravailleurs (13 à 60 ans). Les pertes humaines n'ont alors pas le temps d'être compensées. Les vecteurs de la peste noire:la puce et le rat qui se trouvent en grand nombre sur les bateaux. Aussi, on a constaté que la peste à commencé sur la Mer Noire, puis Byzance, l'Italie, ma Méditerranée et la vallée du Rhône. Par la suite, elle s'est propagée en Allemagne, et en Autriche.
La population guerrière estlargement concernée, la promiscuité permettant aux vecteurs de se propager. La folie de Charles V. il aurait pu devenir un grand monarque, mais il est atteint de schizophrénie (folie). Sa femme, Isabelle de Bavière, profite de cette maladie pour s'allier plus facilement aux Anglais: d'où la guerre civile entre Armagnacs et Bourguignons.
B) la crise agricole
Il y a un lien étroit entre populationet agriculture. Durant 4 années de suite (1314 à 1317), l'agriculture est en perdition par rapport à un climat beaucoup trop froid. A cela s'ajoute d'autres problèmes qui expliquent les révoltes, dont la jacquerie.

C) désorganisation monétaire
La masse monétaire baisse du fait que les mines d'argent soient épuisées. On commence alors à mélanger les métaux moins nobles aux métaux plus nobles.Tous les groupes sociaux sont touchés par ces enchaînements de crises.

II. la grande Guerre de Cent Ans
A) les causes politiques et territoriales
Elles se posent à la mort de Philippe le Bel, dernier capétien en ligne direct en 1328. deux prétendants en vue de la couronne de France sont alors candidats. Le premier, Philippe de Valois, neveu du défunt roi, et le second Édouard III...
tracking img