La france dans la seconde guerre mondiale : occupation, collaboration, résistance

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (466 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire
Sujet : « La France dans la Seconde Guerre Mondiale : Occupation, Collaboration, Résistance »

En 1939, la France déclare la Guerre à l’Allemagne. Mais très vite, les Français sontdominés par l’opposant allemand : la moitié nord du pays est occupée. Le 16 juin 1940, le maréchal Pétain, devenu président du Conseil, décide de collaborer avec les nazis et signe l’armistice le 22 juin. Ilcréé alors la France de Vichy dans la zone libre, tandis que la moitié nord du pays reste occupée.

Sous l’Occupation allemande, la vie des Français est difficile. En effet, la presse est censuréeet l’armée allemande procède à des réquisitions, de nourriture le plus souvent. Les Français sont également soumis au rationnement, et souffrent donc de la faim. Un marché noir se forme alors pourcontrer ce problème. De plus, dans le cadre du STO (Service du Travail Obligatoire), les français sont forcés à aller travailler dans l’industrie de guerre allemande, et participent donc, contre leurvolonté mais sans rien pouvoir y faire, au développement du nazisme en Europe.

Pendant ce temps, en France, Pétain met en place un régime totalitaire : il créé un culte de la personnalité, fait de lapropagande, et donc, porte atteinte aux libertés fondamentales. Il organise une série de réformes : la Révolution Nationale, ayant pour devise « Travail, Famille, Patrie ». Mais c’est à partird’Octobre 1940 que Pétain commence réellement à collaborer avec les nazis, en mettant en place des mesures antisémites. Tout d’abord, il instaure le « Statut des Juifs », qui est une loi semblable aux Lois deNuremberg de 1935. Il continue en 1942 avec l’arrestation de Juifs, qui seront livrés au nazi dans le cadre de « Solution Finale » : c’est la rafle du Vel d’Hiv.

Mais heureusement, certainsFrançais refusent de se soumettre à l’autorité nazie. Le Général de Gaulle, alors réfugié à Londres, lance un appel aux résistants le 18 juin 1940. Il appelle le peuple français à le rejoindre en...
tracking img