La france de 1936

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1535 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 13 novembre 2012
Lire le document complet
Aperçu du document
En quoi l'année 1936 est-elle une année particulière d'un point de vue culturel, social, économique et politique pour la France du XX ème siècle?
La France sort profondément éprouvée de la première guerre mondiale. Les pertes humaines ont été terribles, le pays connaît durant l'immédiat après guerre de nombreuses difficultés, sociales et financières. Mais elle sont progressivement surmontées.La III ème République paraît avoir surmonté le choc de la guerre et retrouvé sa stabilité de la « Belle époque ».
Quand la crise mondiale éclate en 1929, la France semble un îlot économiquement préservé et le régime républicain paraît solidement enraciné. Cependant à partir de 1932, la situation économique se détériore: le chômage augmente, le nombre de chômeurs double entre 1931 et 1936; lecommerce extérieur est déstabilisé. L'effet de cette crise économique et sociale est d'autant plus lourd qu'elle devient ensuite politique.
La crise qui touche la France depuis plusieurs années connaît une sorte de paroxysme. Aucun des gouvernements ne parvient à enrayer la dégradation de la situation. L'impression d'impuissance qui en découle favorise le développement d'un fort courantantiparlementaire. Des ligues d'extrême droite se multiplient: Jeunesses Patriotes, Solidarité française, francistes... En effet, certains pensent que ce qui a réussi à Mussolini, puis à Hitler, pourrait très bien réussir dans l’hexagone. C’est ainsi que l’extrême droite est à l’origine des émeutes de février 1934. Exploitant l’écoeurement que provoquent les scandales politico-financiers à répétition, elle vatenter de renverser « la gueuse », autrement dit la République. Le 6 février une manifestation des ligues dégénère. Pour juguler ce danger, un sursaut républicain et unitaire se développe, s’enracine dans le pays, s’élargit jusqu’à déboucher sur une entente des partis de gauche et la réunification des deux CGT.
En effet les agitations sociales de l'après guerre et le rayonnement de larévolution bolchévique se soldent par une tendance à la radicalisation de la gauche qui prend deux formes:
-Le congrès de Tours (du 25 au 30 décembre) entérine la scission entre une gauche modérée (la SFIO de Longuet et de P. Faure) et une gauche communiste qui prend alors ses mots d'ordre à Moscou (elle adhère notamment à la IIIème internationale). Après des négociations longues et difficiles, le congrèsde fusion se tient à Toulouse en mars 1936. Dès lors, il n’y a plus qu’une seule CGT. Le 3 mai, le deuxième tour confirme le premier, avec 376 élus à la gauche contre 238 à la droite, les partis du Front populaire ont la majorité absolue.
-Cette scission se répercute dans l'organisation syndicale: la CGT se divise entre réformistes et révolutionnaires. Divisés depuis 1921 entre CGT et CGTU, lestravailleurs se retrouvent au coude à coude pour lutter contre le fascisme et la crise. «Agissons ensemble» devient «Restons unis», puis «Réunissons-nous», et les syndicats uniques se multiplient. Au début 1935, on en compte 502 et déjà la première Union départementale réunifiée, celle de l’Isère. Montée des entreprises, la volonté d’unité gagne tous les échelons du mouvement syndical, si bienqu’en septembre 1935, les deux congrès de la CGT et de la CGTU se prononcent en faveur d’une réunification dans une seule confédération.
Les années 20 ont connu l'essor des partis de gauche et du syndicalisme. La formation du Front Populaire résulte d'une prise de conscience: il faut barrer la route au fascisme. Elle se réalise par l'alliance des forces de gauche à l'appel des deux syndicats et duComité de Vigilance des intellectuels anti-fascistes.
Le programme modéré adopté par cette coalition du 10 janvier 1936, vise à satisfaire la classe moyenne dans laquelle recrutent les partis ou courants d'inspiration fasciste:
-« Le pain, la paix, la liberté » constituent ses trois priorités.
-Le renoncement aux politiques de déflations suivies systématiquement depuis la fin de la guerre...
tracking img