La france de la belle epoque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1391 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Chapitre 4 :
La France de la Belle-Epoque

Belle Epoque = 1893 – 1914  pourquoi ce terme de Belle Epoque ? Pour qui ? Pourquoi ? Jusqu’où ?
+ apparait après WW1 = basée sur nostalgie, née de la comparaison avant / après la guerre
+ France puissante, stabilité, prospérité, a bien pris le tournant de la 2nde révolution industrielle (électricité, automobile…), au niveau artistique : paris =capitale mondiale des arts,
+ cache les vrais problèmes de la France : (Yves Trotignon) France étriquée qui n’avait pas de réelle ampleur + fréquence de l’adjectif « petit » pour qualifier le français moyen (petit journal, petit bourgeois, petit soldat, petit commerçant, petite république…)

I- Une « Belle- Epoque » politique ? Les débats :
A- La troisième République : la démocraties’installe :
1- … avec des difficultés :
Septembre 1870 : chute de l’empire suite à la capture de Napoléon III qui est déchu de ses droits
Février 1871 : armistice de paix.
La question du régime se pose : élection d’une Assemblée Nationale chargée de rédiger une Constitution, de désigner un chef provisoire de l’exécutif (Adolphe Thiers qui promet de ne pas prendre position) , majorité conservatriceet royaliste (1/3 seulement de républicains)
Mars 1871 : Commune de Paris (gouvernement déplacé à Versailles, veut désarmer le peuple parisien  révolte réprimée = 20 000 morts) puis transition assez longue = 5 ans nécessaires pour établir les lois constitutionnelles
1875 : République ( --> 1940 avec Etat français de Pétain)
Pendant ce temps : reconstruction de la France / tentative derestauration monarchique : démission de Thiers en 1873, remplacé par Mac Mahon (royaliste) : sa tentative de restauration échoue car hésitation entre descendant orléaniste (libéraux) et légitimiste qui remporte la faveur mais trop traditionaliste = abandon du coup d’Etat monarchiste
Z ! mot de « république » jamais cité dans Constitution, ajouté + tard dans un amendement (à 1 voix de majorité) =Assemblée s’est résignée avec difficultés à établir la république

2- Les lois constitutionnelles de 1875 :
Schéma de la Constitution :
Pouvoir législatif :
+ suffrage universel indirect : élus (maires, députés) élisent sénateurs (9 ans)
+ suffrage universel direct : chambre des députés (600 députés pour 4 ans)
Projets de loi font la navette entre les 2 Chambres jusqu’à ce qu’un accord soittrouvé
Pouvoir judiciaire :
Faire respecter la loi
Pouvoir exécutif :
Faire appliquer la loi, chef de l’Etat élu par les 2 Chambres tous les 7 ans, possède pouvoirs forts, proches de ceux d’un monarque : force armée, ratification des traités, droit de grâce (jusqu’en 1981), nomme président du conseil.
Z ! démocratie = séparations des 3 pouvoirs
Rapport entre exécutif et législatif :
Pouvoir del’exécutif sur le législatif :
+ en cas de conflit, président peut dissoudre la Chambre des députés (avec accord du Sénat) afin de réorganiser de nouvelles élections
Pouvoir du législatif sur l’exécutif :
+ se joue sur le président du conseil et sur le gouvernement (la Chambre des députés investit le président du conseil = doit donner son accord)
+ interpellation (peut obliger gouvernement àvenir présenter son projet)
+ question de confiance (vote de confiance dans le gouvernement, si non le président du conseil et le gouvernement démissionnent)
III République = régime parlementaire (parlement a suffisamment de poids pour renverser le gouvernement)

3- La République aux républicains :
1876 : élection de la chambre des députés = majorité de républicains (grande nouveauté)
MacMahon nomme président du conseil républicain
= déclin des monarchistes même si le Sénat reste conservateur
Mai 1876 : conflit éclate suite à la démission du président du conseil, le président Mac Mahon tente de nommer un président du Conseil royaliste  l’Assemblée lui refuse la confiance  Mahon dissout Assemblée et donne la parole au peuple
Eté 1877 : républicains l’emportent à...
tracking img