La france de la belle epoque

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 4 (986 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
1.1.5. Un débat franco-française : La France de la Belle Epoque et le problématique de retard
Dans quelles mesures y avait-il un retard dans l’économie française par rapport aux autres paysindustrialisés développés du moment ?
Rappel des arguments en faveur de la thèse du retard et de leur interpénétration « décliniste »
Le système financier constitue tardivement. La Banque Centrale esttardive et n’a pas joué un rôle très actif dans le financement de l’économie.
Il y a aussi un retard de la « bancarisation » en France : utilisation du carnet de chèques à la fin du 19ème, monnaiescripturale peu importante.
La France connaissait une très faible croissance démographique : le marché national était trop étroit pour que la demande soit suffisante. En 1911, l’accroissement naturel est deseulement 0,6 o/oo. Il y a toujours du malthusianisme dans les comportements. Même avec les immigrations la situation est difficile. On peut interpréter cette faiblesse démographique comme le déclinet la décadence française, surtout comparée à l’Allemagne.
La paysannerie est encore très forte numériquement, et son pouvoir politique est important. La France est donc rurale. Les exploitationssont très petites. Le poids de la paysannerie dans cette masse rurale tire la France vers le bas. L’urbanisation française paraît aussi comme un retard. Seule Paris dépasse le million d’habitants et iln’y a que 5 villes de plus de 100 000 habitants. La modalité des comportements liés à la ville se trouve freinée.
Le monde ouvrier est faible numériquement par rapport aux autres catégories sociales. En1911, il y a plus de 6,5 millions d’ouvriers et d’employés dans le secteur secondaire, avec de très fortes revendications. Le taux de syndicalisation, 9% est faible, mais les syndicats sontvirulents, violents. Il y a toujours une menace sociale autour de cette classe ouvrière. La question sociale n’est toujours pas résolue en France du fait de cette lutte de classes fort aiguisée.
Du point...
tracking img