La france en 1918

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 3 (735 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 2 novembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Lundi 11 novembre 1918, 11 heures : dans toute la France, les cloches sonnent à la volée.

Au front, les clairons bondissent sur les parapets et sonnent le «Cessez-le-Feu», «Levez-vous», «AuDrapeau». La «Marseillaise» jaillit à pleins poumons des tranchées. Même soulagement en face, dans le camp allemand.

Pour la première fois depuis quatre ans, Français et Allemands peuvent se regardersans s'entretuer. Un armistice (arrêt des combats) a été conclu le matin entre les Alliés et l'Allemagne, dernière des Puissances Centrales à rendre les armes. Il laisse derrière lui huit millions demorts et six millions de mutilés.

Les survivants ont perdu la foi dans les valeurs morales et spirituelles qui ont fait la grandeur et l'unité de l'Europe. Mais ils veulent croire que cette guerre quis'achève restera la dernière de l'Histoire, la «der des der»...

Voir le texte intégral de la convention d'armistice :
La défaite inéluctable de l'Allemagne Dès l'échec de leur contre-offensivede juillet 1918, les Allemands ont compris qu'ils n'avaient plus aucun espoir d'arracher la victoire.

C'est que les troupes américaines, fortes de quatre millions d'hommes, arrivent en renfort desAnglais et des Français.

Le 3 octobre, convaincu de l'inéluctabilité de la défaite, l'empereur Guillaume II nomme à la chancellerie (la direction du gouvernement) le prince Max de Bade. Il espèreque cet homme modéré saura obtenir des conditions de paix convenables de la part des Alliés.

Les Puissances Centrales se délitentL'Allemagne bascule dans l'anarchie et la guerre civile.

Le 3novembre, dans le port de Kiel, les marins de la flotte de guerre refusent d'aller à nouveau au combat. Ils se mutinent et entraînent les ouvriers de la ville. La contagion révolutionnaire se répand àHanovre, Cologne, Brunswick, Munich...

Entre temps, l'un après l'autre, les alliés de l'Allemagne cessent les combats et signent des armistices, dans l'attente d'un traité de paix en bonne et due...
tracking img