La france la veille de la guerre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1396 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 24 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La France la veille de la guerre

-> Sujet tableau, plan en 3 parties.
Chiffres, événements, inventaire du manuel, ordre.

A- Une économie convalescente.
(Un bilan économique peu encourageant)

- 1939, la France n’est pas vraiment sortie de la grave crise économique qui l’a touchée vers 1931.

- Le front populaire a permis des avancées importantes sur le plan social, mais n’a pasréussit à rétablir la situation économique.

- 1938, le gouvernement de Daladier met un terme définitif à la politique du front populaire et revient à une politique de rigueur.

Malgré une baisse du taux du chômage et des productions augmentant, l’activité économique reste inférieure à celle de 1929.
La crise économique n’est pas résolue même après l’accord Matignon (7 Juin 1936) et les congéspayés, les divisions politiques au sein du FP emportent le gouvernement de Léon Blum en Juin 1937 à cause des sénateurs radicaux. Léon Blum démissionne alors le 21 Juin 1937.
Le FP est donc dans une très mauvaise phase jusqu’en avril 1938. En avril 1938, Edouard Daladier est alors désigné comme président du conseil, il y a alors une majorité de radicaux et droite modérée qui gouverne la France.Daladier (développer) lance la politique de redressement de la France en souhaitant relancer l’économie. Daladier devient de plus en plus populaire, il veut multiplier les décrets lois, remettre la France au travail, accélérer le réarmement débuté en 1937 et en vient donc à une politique de rigueur. En mettant en place cette politique de réarmement Daladier souhaite faire barrage aux dictatures. Eneffet, le pays est de plus en plus divisé au niveau politique.

B- Une démocratie divisée.
(Une démocratie en crise)

-Les Français sont divisés sur le plan politique. La France ne connaît pas de consensus national en 1939 contrairement à 1914.

-Le front populaire a attisé l’opposition de l’extrême droite qui rêve d’une revanche et admire les régimes fascistes. La droite libérale combat aussima politique économique et sociale du front populaire.

- Le parti communiste a rompu avec le reste de la gauche et est interdit en 1939 après la signature du Pacte germano-soviétique.

La crise morale de la France s’intensifie et les Français se divisent de plus en plus sur le plan politique. Les militants de gauche se découragent à cause de l’échec du front populaire. Cependant, la droiteimpressionnée par cette agitation politique se met à préférer Hitler à Blum et admire donc les régimes fascistes dans un but de revanche. La droite libérale lutte également contre la politique du front populaire. Dans une ambiance pacifiste, il y a alors polémique entre les munichois (parti sans concession face à Hitler) et antimunichois (parti qui lui, souhaite la fermeté). Le 23 Août 1939, il yaura alors la signature du pacte germano-soviétique qui influencera Daladier à interdire le parti communiste un mois plus tard.

C- Un pays affaiblit.
(Un pays sur la défensive)

-A partir de 1937, difficultés économiques en raison du besoin de réarmement.

-Malgré que la France se réarme elle ne peut faire face au régime totalitaire (démontré par l’épisode de Munich en 1938).
Le pacifisme(à définir) est très répandu en France en 1939 et seule une minorité se rend compte du danger qu’Hitler représente.

Daladier anime l’économie grâce à sa politique de réarmement, les dépenses militaires ne cessent d’augmenter depuis 1936. Cependant la France ne se sent toujours pas prête à affronter Hitler. Il est vrai qu’Hitler est une menace pour la paix, il viole le traité de Versailles àplusieurs reprises, par exemple en mars 1938 il annexe l’Autriche; les démocraties reculent alors et les crises internationales se succèdent. Face au danger que représente Hitler l’opinons publique se dit donc pacifiste en 1939 (chercher la paix à tout prix). Daladier signe les accords de Munich et est désigné par le peuple de « sauveur de la paix ». Pourtant même si la France se replie derrière...
tracking img