La france d'une puissance moyenne a l'autre

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1519 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La France d’une puissance moyenne à l’autre

Depuis tous temps, tous les peuples, toutes les nations s’évertuent à atteindre un rang qui les placerait dans une position de « leader cheaps ». Et c’est le cas de la France qui accorde une grande importance à la notion de rang, que nous définirons tout simplement comme la capacité d’exercer une véritable influence sur la politique internationale,d’être un état « qui compte ». Comment parler de puissance sans évoquer aux préalables l’identité nationale : elle peut fluctuer, puisqu’elle fait partie d’un débat, voire d’une lutte, à tous les niveaux de la société, débats dont les dirigeants cherchent à contrôler les limites. Il existe une très forte relation entre sécurité et identité. Comment la France joue-t-elle son rôle de puissance moyenne?Nous développerons trois cas, le premier étant la guerre froide et ses suites, suivit du conflit du Kosovo et nous terminerons par les lendemains du 11 septembre 2001.

Après la seconde guerre mondiale la France reste très affaiblie, et ne retrouve pas son rang de grande puissance qui la précédé jusque-là mais elle reste une puissance bien moyenne qui a du mal à se faire entendre auxniveaux international.

Durant la période de la guerre froide, la France aura été un allié des Etats-Unis rêvant sans cesse d’une place plus prestigieuse qu’on ne lui accordera jamais, en misant sur ses bons rapports avec l’Allemagne pour construire une Europe capable de résister à l’influence de Washington. Ainsi, comme le constata un observateur américain, la France était la « seule puissance deniveau moyen qui s’est efforcée d’atteindre le niveau de puissance mondiale ». Cette recherche du rang comprenait l’utilisation de la langue et de la culture françaises comme instrument pour exercer une influence sur le plan international, et la projection de la France comme représentante de certaines valeurs humanistes (les droits de l’homme), qu’elle considérait universelles. Deux symboles de cestatut de puissance moyenne à influence globale étaient particulièrement importants aux yeux des Français, leur siège permanent au Conseil de sécurité des Nations unies (CSNU) et puissance nucléaire. À côté de l’hyperpuissance américaine, la France ferait partie d’une deuxième catégorie, celle des sept « puissances d’influence mondiale » (Allemagne, Grande-Bretagne, Russie, Chine, Japon, Inde), quine possèdent que certains éléments de la grande puissance : « ils ont la force militaire mais pas économique, ou ils ont un siège au Conseil de sécurité, mais pas l’espace. Mais ils exercent quand
même une influence mondiale. Ce qui permet de maintenir le poids de la France sur le plan international sont les institutions multilatérales (l’idée de la création d’une Europe pour avoir uneautonomie). Enfin, l’identité d’intermédiaire de la France a subi des modifications importantes dans un monde où la concurrence entre deux superpuissances, a disparu. Aujourd’hui, La France se voit à la fois comme un interlocuteur occidental privilégié avec la Russie et le Tiers-monde, et comme le pays le mieux placé pour les intégrer les pays industrialisés.

Alors que la France reste un étroit allié dela superpuissance Américaine a la sorti de la guerre froide. Comment le conflit et la crise du Kosovo va faire émergé la France comme grande nation à influence politique et diplomatique ?

Dans ce conflit la France représente les droits de l’homme et l’attachement au droit international, il s’agissait d’un « conflit pour la défense du droit et de la dignité humaine », (Lionel Jospin). Depuis lafin de la guerre froide, le respect du droit international est devenu un élément fondamental du discours identitaire français, la France défend l’égalité internationale, ce qui l’oppose aux Américains et aux Britanniques. Donc, pour justifier l’intervention au Kosovo, la France souligner le fait que l’engagement de l’OTAN découlait de résolutions déjà adoptées par le CSNU. Au lendemain de la...
tracking img