La france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1380 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 25 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Séance 4
La France en alternances politiques (1981-2011)
1. Les deux septennats de Mitterrand (1981-1995)

La présidentielle de 1981
Il est plus difficile de devenir candidat.
La gauche et la droite se présentent divisées:
- Giscard, Chirac et Debré à droite.
- Mitterrand, Marchais à gauche.
1er tour: Giscard 28,32%, Mitterrand 25,85%, Chirac 18%, Marchais 15,35%.
La droitereprésente 49,31%, la gauche 46,32%.
2nd tour de la présidentielle
Mitterrand l’emporte avec 51,76% sur Giscard.
Pourquoi Giscard perd-il?
- Mauvais report des voix (près d’un million de voix gaullistes se porte sur Mitterrand).
- Vote blanc.
Dissolution de l’Assemblée nationale
Le PS obtient avec 285 sièges la majorité absolue (58% des sièges).
¼ de l’électorat de droite s’abstiendra de voter.La gauche prend le pouvoir pour la première fois sous la 5ème République.
L’euphorie
Pierre Mauroy devient Premier ministre.
Quatre communistes se joignent au gouvernement.
Nombreuses réformes:
- Nationalisations.
- Décentralisation.
- Abolition de la peine de mort.
- 39 heures de travail, 5 semaines de congés payés, retraite à 60 ans, hausse du SMIC, etc.
L’économie
Les dépensespubliques augmentent de 27,5%.
Le déficit de la balance commerciale se creuse.
Il faut emprunter. Cela aggrave la dette publique.
L’inflation reste élevée et le chômage augmente.
La rigueur
Dès 1982 Mitterrand commence a changer de cap:
- Blocage des prix et des salaires.
- Augmentation de la pression fiscale.
Impopularité croissante de Mitterrand et Mauroy.
Changement de Premier ministreLaurent Fabius remplace Mauroy en 1984.
Les ministres communistes quittent le gouvernement.
Les problèmes continuent:
- Nouvelle-Calédonie.
- Affaire du Rainbow Warrior.
Les législatives de 1986
Afin d’éviter un échec électoral Mitterrand change le mode de scrutin: proportionnel à un tour.
Débats Fabius/Chirac (1986)
Résultats
PS 215 sièges, PC 35, UDF 129, RPR 145, FN 35.

Premièrecohabitation (1986-1988): le chef de l’opposition loge à l’Élysée…

Cohabitation: « coexistence d’un chef d’État élu au suffrage universel sur un programme politique et d’un premier ministre s’appuyant sur une majorité parlementaire élue pour soutenir une politique opposée » (Jean Massot).
Un président de gauche (chef de l’opposition), mais un gouvernement et une majorité absolue à l’Assembléenationale de droite.
Jacques Chirac devient Premier ministre.
Qui gouverne?
Mitterrand (antigaulliste) défend la pratique gaulliste.
Chirac (gaulliste) défend les textes de la 5ème République.
Répartition des domaines: politique internationale et défense pour Mitterrand, le reste pour Chirac.
Popularité de Mitterrand en hausse.
La présidentielle de 1988
Gauche plutôt unie.
Chirac etRaymond Barre (UDF) se présentent à droite.
1er tour: Mitterrand 34,09%, Chirac 19,94%, Barre 16,54% et Le Pen 14,39%.
Le débat Mitterrand/Chirac
Résultats du 2nd tour
Mitterrand remporte le 2nd tour avec 54,01%.
¼ des voix de Le Pen se portent sur Mitterrand.
Législatives 1988
Retour au système majoritaire.
Chiracutage.
Le PS gagne 278 sièges mais n’obtient pas la majorité absolue.
PC 27sièges, UDF 130, RPR 128, FN 1.
Mitterrand II (1988-1995)
Michel Rocard devient Premier ministre et met en place un gouvernement d’ouverture: société civile (historien, chercheur) et politiciens de centre droite.
Enjeux: chômage, réformes.
Édith Cresson
Elle remplace Rocard est devient la première femme à prendre en charge le gouvernement.
Reste au pouvoir moins d’un an.
En décembre 1991Mitterrand n’obtient que 22% d’avis favorables dans les sondages.
Pierre Bérégovoy
L’économie se porte toujours mal et pour la première fois le chômage dépasse les 3 millions en 1992.
PS empêtré dans les scandales financiers et le procès du sang contaminé.
Référendum de Maastricht (1992)
Référendum sur l’approbation du Traité de Maastricht créant l’Union européenne.
Le oui est appuyé par...
tracking img