La france

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2663 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
L’EVOLUTION DE LA POPULATION ACTIVE DEPUIS DEUX SIECLES EN FRANCE

a) Évolution quantitative: du nombre d’actifs à l’activité
● Une croissance irrégulière
Voir Annexe 7
( Depuis le début de la Révolution industrielle, la population active a eu tendance à augmenter mais avec des rythmes différents selon les périodes.

|Dates |Populationactive (effectifs en millions) |
|1806 |12,8 |
|1901 |19,6 |
|1911|20 |
|1931 |20,1 |
|1936 |19,3 |
|1946|19,3 |
|1968 |20,7 |
|1982 |23,8|
|1990 |25,3 |
|2004 |27,4 |

( Au début du 19ème siècle, repérée dans les concepts actuels, la population active se serait élevée à 12,9millions de personnes, dont près de 4,5 millions de femmes, soit un peu plus du tiers.
( Le nombre total d’actifs augmente durant tout le 19ème siècle, mais de moins en moins rapidement; proche de + O.6 % l’an vers 1800, le taux d’accroissement est inférieur à + 0,3% à l’aube du 20ème siècle. Toutefois, ce ralentissement est surtout le fait des hommes : la part des femmes dans la population activeprogresse à partir de 1850 pour atteindre 36 % à la veille de la Première Guerre mondiale.
( Le diagnostic habituel — l’offre de travail n’a commencé à croître en France qu’au début des années 1960, sous l’effet conjoint du baby-boom et de décollage de l’activité féminine salariée — n’est donc pas exact replacé dans le très long terme.
( Durant les années 1910-1960, il y eut un très long palieroù la population active resta stable : en 1911, sur un territoire amputé de l’Alsace-Lorraine, le nombre d’actifs est même légèrement plus important que cinquante ans plus tard, en 1962. Par rapport à ce palier, la croissance des trente-cinq dernières années offre bien un contraste saisissant. Mais auparavant, durant tout le 19ème siècle, l’augmentation a également été sensible, faisant passer lenombre d’actifs de moins de 13 millions en 1806 à plus de 20 millions en 1911.
( À partir du début des années 1960, la population active progresse donc de nouveau fortement (+ 1 % par an durant les années 1960 et 1970) pour dépasser aujourd’hui 27,5 millions d’actifs (27,6 millions en 2007).
Au 20ème siècle, l’importance relative des femmes dans la population active a d’abord reculé (36 % en 1911,34 % en 1962), puis elle a véritablement décollé, atteignant 47,2 % en 2007. ( De fait, au cours des trente-cinq dernières années, le mouvement est net:
a. d’un côté une population active masculine qui plafonne à partir des années 1970 — aux alentours de 14 millions (14,7 millions en 2007)
b. de l’autre un nombre de femmes actives en pleine expansion — moins de 7 millions il y a trente...
tracking img