La fuite des cerveaux aux etats unis

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1055 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 27 mars 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Les « quants » français sont de plus en plus demandés par les grands groupes internationaux. A l'intérieur d'une banque, les « quants » sont chargés de modéliser, calculer, programmer et simuler. La proportion de jeunes diplômés allant travailler à l'étranger a augmenter rapidement ces dernières années alors qu'elle connaissait une croissance linéaire auparavant. Aujourd'hui, on a dépassé leseuil des 50% et on observe également que les changements de poste des « quants » ayant déjà travaillé se fait en faveur d'entreprise installées à l'étranger. La filière des mathématiques financières quantitatives est aujourd'hui très dynamique: en effet on observe que, dans la plupart des cas, les étudiants trouvent un emploi dans les trois mois qui suivent l'obtention de leur diplôme. Les « quants »sont désormais recrutés par les plus haut dirigeants des entreprises.

I) La formation de qualité des « quants » français

La forte demande des « quants » français par les entreprises étrangères est essentiellement due à la haute qualité de leur formation. Cette filière a été créer à l'initiative de Nicole EL KAROUI, professeur de mathématiques appliquées. La formation permet auxétudiants de travailler en autonomie. Elle leur donne également les moyens de s'adapter aux changements incessants des marchés et à la perpétuel évolution de certains secteurs d'activité. Les étudiants acquièrent au fil de leur étude de hautes connaissances en mathématiques et ont aussi des cours leur permettant d'être plus proche du monde de la finance. Pour cela , les cours sont assurés à la fois par desacadémiques et par des professionnels. Ces derniers permettent aux futurs diplômés de rester constamment en contact avec l'actualité de la finance. De plus , les étudiants ont la possibilité de choisir une option: ils se créent ainsi un parcours plus spécifique et plus individualisé.
Les futurs « quants » doivent aussi, dans le cadre de leur étude, effectuer une stage dans la cellule derecherche d'une banque. Ils appliquent alors concrètement ce qu'ils ont appris en cours. Pour un futur opérationnel, ce type d'évaluation de fin d'étude paraît plus efficace que la rédaction d'un mémoire. L'atout majeur des jeunes diplômés français reste tout de même leurs hautes connaissances en mathématiques et notamment leur maîtrise des calculs stochastiques.

II) Les « quants » françaisconvoités dans le monde entier

L'image de marque que renvoie les « quants » français se manifeste au niveau des choix d'orientation des étudiants. Le nombre de diplômés des grandes écoles et des universités scientifiques souhaitant se diriger vers les métiers de la finance connaît une forte croissance et les filières financières se multiplient. Ceci peut aussi s'expliquer par le fait que le secteur dela production n'a pas un avenir radieux en France. Au contraire, les sociétés occidentales accordent désormais une place prépondérante à la finance comme le montre l'augmentation du nombre d'emplois dans ce secteur. Cependant, il est important de noter que la crise de 2008 a ébranlé l'image de la finance. Des études ont montré qu'elle a crée un dénigrement de la finance par l'opinion publique etde fortes inquiétudes chez les étudiants. Il est donc indispensable que les responsables des filières « finance » des université et des grandes écoles rassurent les étudiants et redorent l'image des métiers auxquels ils forment. Cette crise a également fait prendre conscience aux formateurs qu'il était important d'orienter les professions de la finance vers la gestion des risques et non pas vers le« Trading ».
Les jeunes « quants » français se voit donc offrir un grand nombre d' offres d'emploi: la plupart d'entre eux vont à l'étranger. Il existe deux points de vue sur ce phénomène. Pour certain, il permet à la France d'être reconnue dans le monde pour sa formation en mathématiques financières quantitatives: elle est « conquérant ». Pour d'autres, la french touch peut vite se...
tracking img