La garde robe de marie antoinette

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 7 (1599 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 15 juillet 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La garde robe de Marie Antoinette



Marie Antoinette est l'une des figures les plus controversée de l'histoire de France. Elle fut une femme sentimentale, frivole et d'une nature artistique d'où son goût pour les belles robes, les beaux bijoux donc la mode. Elle a donné naissance à la mode par son originalité, son excentricité. Elle a révolutionné la mode de son époque pour le bien êtrevestimentaire. Par conséquent, pour comprendre ses frivolités et excentricités, il faut donc s'intéresser aux différentes robes et leur évolution, les tissus utilisés de l'époque et également aux procédés de l'habillage.

Les influences de Marie Antoinette sur les modes de son temps.

En dehors des moments de la journée consacrés à l’étiquette où le port du Grand Habit était obligatoire, laReine revêtait ce que l’on peut nommer des « Habits de fantaisie » ou robes déshabillées qu’elle commandait elle même à sa marchande de mode, qu’elle n’hésitait pas à recevoir chez elle, la comtesse de Noailles.

I- Le Grand Habit de la Cour

Le Grand Habit de l’époque de Louis XVI se distingue de celui de l’époque de Louis XV par une extrême surcharge décorative suivant le bonplaisir des modes. C’était la tenue courante de Marie Antoinette. Elle devait en porter au moins un exemplaire par jour. C’était également la toilette des grandes occasions.

Durant ses premières années en France, Marie-Antoinette peu coquette et maladroite dans le choix de ses toilettes, fut relativement sage. En effet, elle portait des robes qu’elle trouvait dans un trousseau tout préparé,constitué d’un paquetage quasi militaire. Elle revêtait des robes retenues et non choisies par elle même.

II- Robe à la française

En 1772, Marie Antoinette adoptera la robe à la française, qui est la robe de cérémonie par excellence. Elle se compose d'un manteau, ajusté à l'avant, agrémentés de "plis Watteau", de manches sur le manteau en "pagode", évasées à partir ducoude en volant. Il y a aussi une jupe assortie au manteau, de la même étoffe, d'une pièce d'estomac, pièce triangulaire, brodée, agrafée sur le corps à baleines et afin d'une encolure au corsage de forme carrée, soulignant le décolleté.
Le manteau et la jupe arborés des motifs floraux, style roccoco. Les tissus des robes les plus riches sont des opulents brocarts, damas, lampas ou velours de soie,enrichis de fils d'or et d'argent, souvent broché ou façonnés.
Extrait du film Marie Antoinette de Sofia Copola.

III- Robe à la polonaise

Marie Antoinette lança la mode de la robe à la polonaise en 1775. Elle est surnommée robe "à la reine". Elle est plus courte, dégage les chevilles, dessine une silhouette plus féminine. Les paniers sont réduits et le corsage estassoupli, elle est donc plus confortable. Elle est composée d'un manteau et d'une robe. Le haut du manteau s'agrafe en haut du corsage. Le point d'attache est masqué par un nœud de ruban et des bouillons de gaze sont fixés sur les manches du manteau. A l'arrière et sur les cotés, trois pans arrondis laissent apparaitre la jupe. Les pan des côté sont appelés "les ailes" et celui de l'arrière "la queue".IV- L'ère de la simplicité

En 1778, Marie Antoinette est enceinte, elle change de style. Elle se pare d'une robe blanche et d'un chapeau de paille. Elle marque sa taille par une écharpe. Toutes ces robes de simplicité servirent de tenues féminines estivales durant les années 1780. La chemise à la reine va s'apparenter pour l'époque comme une tenue déshabillée. Elle seporte sans corps ou un corset blanc léger, ses manches sont bouffantes et son encolure, largement décolletée, s'agrémente d'une collerette bouillonnante de forme ronde. Le bas de la robe porte un grand volant. Les tissus utilisés pour ces robes sont la percale, le taffetas de Florance, la gaze ou la mousseline.

V- La robe à l'anglaise

En 1785 à la naissance du Duc de...
tracking img