La gendarmerie répond-t-elle aux critères d'une insitution totale?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 2 (290 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 31 mars 2009
Lire le document complet
Aperçu du document
EXPOSE : La gendarmerie répond-t-elle aux critères d'une institution totale?

INTRODUCTION :
Aujourd'hui, le type idéal d'une institution totale est encore et surtout l’outil heuristiquepour comprendre le fonctionnement de certaines organisations et pour en démasquer des aspects qui révèlent leur origine au sein des mécanismes des institutions disciplinaires.
Grâce auxtravaux de recherche conduits par le sociologue américain Erwing Goffman et au sociologue français Michel Foucault, on peut définir d'une institution totale comme « un lieu de résidence ou detravail où un grand nombre d'individus, placés dans une même situation, coupés du monde extérieur pour une période relativement longue, mènent ensemble une vie recluse dont les modalités sontexplicitement et rigoureusement réglées ».
Cette définition très générale embrasse un plus ou moins vaste panorama des institutions selon qu’on la considère d'une façon plus ou moinsrestreinte; on inclut également es prisons, les camp de concentration, les asiles les couvents, les internats mais aussi l’armée dont ce dernier que nous développerons.
En faisant abstraction dessingularités (niveau de coupure du monde extérieur, volonté ou obligation à l’enfermement, objectif visé…) on retrouve dans toutes des règles ou des procédures constantes .
C’est avec cetesprit que on va aborder l’étude du commissariat en tant que lieu et forme d’organisation du service de la police. On va examiner si on peut y apercevoir des attributs propres des institutionstotales, tout d’abord en analysant le règlement officiel et deuxièmement à travers des entretiens qualitatifs on essayera de comprendre le vrai déroulement en ajoutant une réflexion à lasuite des différentes représentations qu’on obtiendra.

BIBLIOGRAPHIE:
François Dieu "La sociologie de la gendarmerie"
Erwing Goffman "Asiles"
Michel Foucault "Surveiller et punir"