La gestion des devoirs rendus par voie électronique dans des classes de lycée : un premier pas vers la dématérialisation des copies ?

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 6 (1425 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 6 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La gestion des devoirs rendus par voie électronique dans des classes de lycée : un premier pas vers la dématérialisation des copies ?
J’ai laissé cette année la possibilité à mes élèves de rendre leurs devoirs faits à la maison, tapés sur traitement de texte, sous forme électronique, par email. De la seconde aux BTS, dans chaque classe, la formule a séduit certains lycéens. Il convient d’enfaire un premier bilan.
Bien sûr, la majorité des élèves, dans toutes les classes, continue à rendre les copies sous une forme « papier » classique. Pour ceux-ci, je n’ai pas modifié mes méthodes de gestion traditionnelles des copies. Il y a toutefois un nombre croissant d’élèves qui ont préféré envoyer leurs devoirs par mail, ou parfois, en commentaire sur le blog de la classe (pour les « petits »devoirs, du type questions de lecture). Pour l’instant, le nombre d’élèves dans une classe choisissant ce mode de travail n’a pas excédé la petite dizaine.
Pour éviter de s’y perdre…
La première difficulté à gérer, quand on reçoit ces copies, est de ne pas oublier de les télécharger au fur et à mesure, dans un fichier dédié à ce devoir, qu’on est sûr de retrouver. Dans mon ordinateur, chaquefichier envoyé par un élève est placé dans un dossier destiné à récupérer un seul type de devoir, lui-même placé dans le répertoire de chaque classe. En outre, je n’efface jamais de ma boîte mail les devoirs d’élèves, afin d’en conserver une trace. Quand je trouve la copie électronique d’un élève dans mon courrier, je lui envoie toujours un petit accusé de réception pour qu’il soit sûr que je l’aibien reçue.
Il convient de demander aux élèves de mettre leurs noms dans le titre du fichier : s’ils ne le font pas, on se trouve avec 6 documents intitulés « commentaires composés », sans savoir lequel renvoyer à tel ou tel élève, une fois leurs devoirs corrigés. Au cas où les lycéens oublient de s’identifier clairement dans le titre de leur document, on peut toujours modifier le titre de leurcopie en la téléchargeant dans le bon fichier. Il est également conseillé de demander aux élèves d’envoyer leurs devoirs sous le format « rtf » pour être sûr de pouvoir le lire avec son propre logiciel de traitement de texte.
Ce sont des habitudes à prendre, de la part des élèves et du professeur, et qui, au début, sont loin d’être automatiques. Elles le sont devenues pour moi seulement en find’année !
Comment se passe la correction ?
J’utilise beaucoup la fonction « commentaire » du menu « révision » de mon traitement de texte, et les mêmes abréviations que pour une correction classique. Cette fonction permet l’ajout de remarques dans les marges du devoir, directement liées aux fautes sur lesquelles on clique, ce qui est bien pratique. Nos annotations y gagnent même en clarté.
La noteelle-même, les appréciations d’ensemble, sont inscrites dans le corps même du devoir, et non dans la marge, mais j’utilise une couleur et une taille de caractères différentes de celles qui sont utilisées par l’élève. Eventuellement, je « copie-colle » une grille d’évaluation que je remplis pour chacun. Il peut aussi m’arriver d’utiliser des « émoticônes » expressives ou amusantes pour agrémenter macorrection.
Je n’ai pas l’impression de passer plus de temps à corriger ce style de copie qu’un devoir « papier » traditionnel, mais il faut dire que je ne me suis pas chronométrée… Je pense à cet égard que certaines difficultés de lecture sont comblées, puisqu’aucune de ces copies n’est indéchiffrable. Ensuite, il s’agit aussi de se familiariser avec certaines fonctions de l’ordinateur, pour que cetype de correction devienne plus rapide.
Les avantages de ce nouveau procédé sont nombreux…
En moyenne, la qualité des devoirs rendus par ce biais est supérieure à celle des copies papier. Il faut avouer pour être honnête qu’en première notamment, ce sont plutôt les meilleurs élèves qui rendent leurs devoirs sous cette forme.
Mais certains élèves plus en difficultés, qui ont parfois une...
tracking img