La globalisation financiere

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1073 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 30 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La globalisation financière: nouvelles pistes de régulation.”

La globalisation financière prend racine dans les réformes de politique monétaire engagées dès les années de dérégulation financière (a). L’effondrement de l’URSS et la crise asiatique de 1997 consacre la tentative de projection mondiale du capitalisme grâce à l’expansion de la valeur actionnariale ; émergent alors des débats surLa fin de l’Histoire et du politique dévelopée par Fukuyama. La globalisation financière connaît cependant certaines fragilités et dysfonctionnements (b) auxquels une nouvelle régulation peut remédier (c).

a) La désinflation (i) voulue par Volker permet une hausse des coûts du capital : les taux d’intérêts réels deviennent croissants. La baisse de la valeur du capital déplace les risques endiminuant la qualité des dettes : les taux d’intérêts sont hauts et volatiles, ce qui rend parallèlement le remboursement des emprunts plus difficile. Avec pour conséquence des crises bancaires systématiques, un phénomène de désintermédiation prépondérant, et l’expansion de l’épargne institutionnelle (avec des exigences de rendement à 15%) ; de même, les risques de volatilité sont partiellementrésolus grâce à leur transfert sur les marchés dérivés et la titrisation.

Le changement de structure de la propriété des entreprises (ii) caractérise la deuxième phase de la globalisation financière : le monde de l’entreprise de restructure par les hausses successives de coût du capital et se met aux normes de la finance. Il s’agit d’un changement de business model, avec pour nouvel objectif desimpératifs de rendements financiers, à la place d’une gouvernance partenariale auparavant. Or la logique de développement de la finance globale, si elle repose sur la valeur actionnariale de l’entreprise, transfert le risque à l’entreprise sans qu’il soit partagé par l’actionnaire. Le capitalisme s’étend aux pays asiatiques émergents et l’économie de marché aux pays en transition (ex-URSS).Cependant la Chine et l’Inde restent à l’écart de ce mouvement : elles misent sur un développement interne, contrôlent leur ouverture financière en laissant leurs frontières relativement poreuses.

La modification du régime de croissance des pays émergents (iii) agit comme point de rupture avec la phase d’expansion du capitalisme précédente : ils sortent de l’endettement massif, se retirent despolitiques du FMI, et rétablissent leur souveraineté en autonomisant leurs politiques économiques. L’entrée de la Chine à l’OMC redistribue les cartes de la DIT. L’intégration verticale asiatique apporte une plus forte contribution à la croissance américaine mais conserve une certaine robustesse économique ; de même l’économie mondiale dans son entier connaît un phénomène de résilience économiquenouveau face aux chocs négatifs de l’économie américaine.

b) Cette globalisation financière reste fragile à cause de la dynamique d’augmentation auto-renforçante des prix (i), notamment de l’immobilier et de l’informatique ces dernières années, pendant lesquelles les crédits ont été accordés selon l’appréciation du bien acheté plutôt que selon les capacités de remboursements extérieurs.L’appréciation anticipée sur le prix des actifs, appelée « spéculation à la Ponzi » conduit à former des bulles qui explosent lors du retournement du prix des actifs
Le rôle de la titrisation (ii) dans les crises, notamment celle récente du subprime, est non négligeable : elle nécessite un système plus robuste et une qualité constante d’évaluation des titres vendus. Or les banques n’ont aucun intérêt àévaluer le risque réel car elles doivent vendre ces titres. Preuve en est que le marché de l’immobilier a commencé à se retourner dès 2006, alors que les ventes de titre subprime s’accéléraient. Le risque revient finalement aux banques car elles sont obligées de récupérer les hors-bilan qu’elles ont créés pour ne pas s’écrouler :

c) Les pistes de régulation sont multiples et appellent une...
tracking img