La gouvernance d'entreprise et le controle de gestion

Contrôle de gestion et gouvernance

Qu'est-ce que la gouvernance?

Le terme de gouvernance est défini et entendu aujourd’hui de manière très diverse et parfois contradictoire. Ce mot peut en effet prendre plusieurs sens, mais malgré cela il existe une dynamique commune dans l'usage de ce terme. La plupart du temps lorsque ce terme est employé il se réfère avant tout à un mouvement de «décentrement » de la prise de décision, avec une multiplication des lieux et des acteurs impliqués dans cette décision. Il renvoie à la mise en place de nouveaux modes de régulation plus souples, fondés sur le partenariat entre différents acteurs.

On distingue ainsi deux grands types de gouvernance: la gouvernance d'entreprise pour le secteur privé et la gouvernance politique pour la pensée politiqueet administrative.

On va s’intéresser ici uniquement au gouvernement d’entreprise ou « corporate governance » en anglais.

Définition :
« Dans une acception large, la gouvernance d'entreprise ou corporate governance représente l'organisation du contrôle et de la gestion de l'entreprise. De façon plus étroite, le terme de gouvernance d'entreprise est utilisé pour désigner l'articulation entrel'actionnaire et la direction de la société, et donc principalement le fonctionnement du conseil d'administration ou du directoire et du conseil de surveillance. » (Vernimmen)

La gouvernance inclut ainsi les relations entre les nombreux acteurs impliqués dans la vie de l’entreprise (les parties prenantes, ou stakeholders) et les objectifs qui la gouvernent.

Les nombreux scandales financiersde ces dernières années ont fait émerger la bonne gouvernance comme un thème fondamental pour les entreprises, cotées ou non, qui veulent asseoir la confiance de leurs actionnaires de plus en plus exigeants, tout en se donnant le maximum de chances d'être performantes sur le long terme.
Ces différents scandales financiers sont donc à l’origine de nouvelles lois comme le Sarbanes-Oxley Act (SOX)aux Etats-Unis ou la Loi sur la Sécurité Financière (LSF) en France - Comparaison des deux lois ici –

Le contrôle de gestion : élément clé de la gouvernance

Le contrôle de gestion a pour mission non pas uniquement de contrôler comme son nom l’indique, mais plutôt de contribuer activement au pilotage global de l'organisation dans une perspective d'amélioration de la performance économique. Ilest important de comprendre la place de cette fonction essentielle. Le contrôle de gestion est quelque part un facilitateur de la prise de décision. Il exerce également de part sa position stratégique à la croisée des sources d'information, une forme de surveillance. Un rôle salutaire en ces temps d'incertitudes. Le contrôle de gestion joue donc un rôle clé dans le pilotage d'organisationstoujours plus complexes. En charge de la modélisation efficace de la gestion de l'information économique, le contrôle de gestion est vraisemblablement l'organe pivot de l'assistance à la mise en œuvre de la stratégie et du suivi de son efficacité.

Parmi les auteurs majeurs du sujet, on retiendra notamment, Henri Bouquin, qui a publié de nombreux ouvrages sur ce thème.
Pour lui, le contrôle degestion rempli trois fonctions :
- le contrôle de gestion recouvre des dispositifs d’aide au pilotage et à la délégation (enjeu de « gouvernance »)
- il décalque le modèle économique (« business model ») de l’entreprise pour modéliser les facteurs importants du pilotage dont dépend la performance de l’entreprise
- ce modèle, donc le contrôle de gestion, découle de la stratégie de l’entreprise (bouclestratégie-contrôle).
« Maîtriser le pilotage d'une entreprise, c'est, d'abord, réussir en permanence à "décliner" son modèle économique (business model) et sa stratégie à tous les niveaux de l'organisation. Le contrôle de gestion est l'instrument privilégié de cette déclinaison. » (H. Bouquin)
Selon le modèle développé par Sloan et Brown à la General Motors (1921), le contrôle de gestion...
tracking img