LA GRAMMAIRE EST UNE CHANSON DOUCE

Pages: 35 (17565 mots) Publié le: 19 mai 2015
Erik Orsenna
de l'Académie française

La grammaire
est une chanson
douce

Stock

Les vers reproduits en pages 98, 148 et 150 sont extraits de la chanson Le Loup, la Biche et le Chevalier (Une chanson douce), paroles de
Maurice Pon, musique de Henri Salvador. © 1950 by Henri Salvador & Maurice Pon, avec l'aimable autorisation des Auteurs.

Pour Jeanne et Jean Cayrol.

Merci à DanielleLeeman,
Professeur de grammaire
à l'université de Paris-X-Nanterre.
Son savoir amical et malicieux
m a tenu compagnie
tout au long de ce voyage.

I
Méfiez-vous de moi !
Je parais douce, timide, rêveuse et petite pour mes dix ans. N'en profitez pas pour m'attaquer. Je sais me défendre. Mes parents (qu'ils
soient remerciés dans les siècles des siècles !) m'ont fait cadeau du plus utile car du plusguerrier des prénoms : Jeanne. Jeanne comme Jeanne
d'Arc, la bergère devenue général, la terreur des Anglais. Ou cette autre Jeanne, baptisée Hachette, car elle n'aimait rien tant que découper en
tranches ses ennemis.
Pour ne citer que les plus connues des Jeanne.
Mon grand frère Thomas (quatorze ans) se le tient pour dit. Il a beau appartenir à une race globalement malfaisante (les garçons), il a bienété
forcé d'apprendre à me respecter.
Cela dit, je suis au fond ce que je parais en surface : douce, timide et rêveuse. Même quand la vie se fait cruelle. Vous allez pouvoir en juger.
Ce matin-là de mars, veille des vacances de Pâques, un agneau se désaltérait tranquillement dans le courant d'une onde pure. La semaine
précédente, j'avais appris que tout renard flatteur vit aux dépens du corbeau quil'écoute. Et la semaine encore antérieure, une tortue avait battu un
lièvre à la course...
Vous avez deviné : chaque mardi et chaque jeudi, entre neuf et onze heures, les animaux les plus divers envahissaient notre classe, invités
par notre professeur. La toute jeune Mademoiselle Laurencin aimait d'amour La Fontaine. Elle nous promenait de fable en fable, comme dans le
plus clair et le plusmystérieux des jardins.
— Écoutez ça, les enfants :

Une grenouille vit un bœuf
Qui lui sembla de belle taille.
Elle qui n'était pas grosse en tout comme un œuf,
Envieuse s'étend, et s'enfle, et se travaille...
Ou ceci :

Va-t'en, chétif insecte, excrément de la terre !
C'est en ces mots que le lion
Parlait un jour au moucheron.
L'autre lui déclara la guerre.
Laurencin, en récitant, rougissait, pâlissait: c'était une véritable amoureuse.
— Vous vous rendez compte ? En si peu de lignes, dessiner si bien l'histoire... Vous la voyez, la grenouille envieuse, non ? Et le moucheron
chétif, vous ne l'entendez pas vrombir ?
— Pardon madame, que veut dire «excrément» ?
-— Mais c'est de la merde, ma Jeanne.
Car Laurencin, toute blonde et jeune qu'elle était, n'avait pas peur des mots et serait plutôtmorte que de ne pas appeler un chat un chat.
— Bénissez la chance, mes enfants, d'avoir vu le jour dans l'une des plus belles langues de la Terre. Le français est votre pays. Apprenez-le,
inventez-le. Ce sera, toute votre vie, votre ami le plus intime.
Le personnage qui, ce matin-là de mars, entra dans notre classe aux côtés de Monsieur Besançon, le principal, n'avait que la peau sur les os.
Homme oufemme ? Impossible à savoir, tant la sécheresse l'emportait sur tout autre caractère.
— Bonjour, dit le principal. Madame Jargonos se trouve aujourd'hui dans nos murs pour effectuer la vérification pédagogique réglementaire.
— Ne perdons pas de temps !
D'un premier geste, la visiteuse renvoya Monsieur Besançon (lui d'ordinaire si sévère, je ne l'avais jamais vu ainsi : tout miel et courbettes).D'un second, elle fit signe à notre chère Laurencin.
— Reprenez. Où vous en étiez. Et surtout : faites comme si je n'étais pas là !
Pauvre mademoiselle ! Comment parler normalement devant un tel squelette ? Laurencin se tordit les mains, inspira fort et, vaillante, se
lança :
— Un agneau se désaltérait

Dans le courant d'une onde pure ;
Un loup survient à jeun, qui cherchait aventure.
Un...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • La grammaire est une chanson douce
  • La grammaire est une chanson douce
  • LA GRAMMAIRE EST UNE CHANSON DOUCE
  • La grammaire est une chanson douce
  • la grammaire est une chanson douce
  • Erik orsenna, « la grammaire est une chanson douce ».
  • fiche de lecture: la grammaire est une chanson douce
  • La Grammaire est une chanson douce reaction #1

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !