La grande guerre en france : première guerre totale

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 8 (1859 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 9 octobre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
LA "GRANDE GUERRE" EN FRANCE : PREMIERE GUERRE TOTALE

INTRODUCTION

La première guerre mondiale, surnommée la "der des der", en France est un conflit militaire qui a débuté le 4 août 1914 et s'est terminée le 11 novembre 1918, à la signature de l'armistice. Les puissances de la Triple-Entente conduites par l'Empire britannique, la France, la Russie (jusqu'en mars 1918), et les États-Unisaprès 1917 ont vaincu les empires de la Triple-Alliance conduits par l'Empire allemand, l'Autriche-Hongrie et l'Empire ottoman.

D'après Raymond Renefer, artiste et soldat sur le front, raconte ici la vie quotidienne des poilus à sa fille de 8 ans dans son carnet qui prend une valeur de témoignage : "Belle Petite Monde, Histoire de Poilus racontée aux enfants". Ainsi il s'adresse ici à une enfant: «Quand tu seras grande et que tous les ans on fêtera la gloire et la bravoure de nos soldats, tu penseras à toutes ses petites croix éparses dans les champs, elles sont le gage de ton bonheur à venir.... » Renefer passe un message de mémoire poignant afin de faire perpétuer la mémoire de la PGM pour les générations actuelles et futures.

La PGM a mis en jeu plus de soldats, provoqué plus demorts et causé plus de destructions matérielles que toute autre guerre antérieure. On relève un bilan, humain matériel et financier cathastrophique. D'autres évènements survenus pendant cette période (le génocide arménien, la Révolution russe, la grippe de 1918) ont augmenté la détresse des populations. Pour toutes ces raisons, cette époque a marqué de façon indélébile ceux qui l'ont vécue. C'estune guerre totale, c'est-à-dire que c'est une guerre qui mobilise tous les secteurs de la société.

Ainsi pouvons nous nous demander quelles sont les raisons pour lesquelles la PGM constitue, en France, une guerre moderne et totale.

Dans une première partie, nous verrons comment se déroulait la vie des soldats mobilisés au front. Dans une seconde partie, nous allons voir qu'il existaitégalement une mobilisation à l'arrière. Et enfin, en dernière partie, nous nous interresserons au bilan cathastrophique de la PGM qui concerne tout le monde.

I) LA VIE DES SOLDATS AU FRONT

La France va réunir 3.6 millions de soldats. Tous les partis politiques et tous les français vont oublier leurs différents et s’allier pour battre l’Allemagne : c’est l’union sacrée. On ressence seulement 1.5% dedéserteurs. Tous pensent que la guerre sera courte et qu'elle ne durera que quelques mois, ainsi les soldats n'apréhende pas cette guerre et partent au front sans se douter de ce qui les attend réellement.

A) De la guerre de mouvement...

Ainsi, la guerre de mouvement commence renforçant les certitudes des soldats. C'est une stratégie militaire utilisant des déplacements rapides pourremporter une victoire. Le plan Schlieffen, en 15 jours, les troupes allemandes prennent Paris puis retourne au front Russe pour les attaquer, continue dans la lancée de la guerre rapide et courte à laquelle tout le monde croyait. Mais c'est un echec. Alors très rapidement celle-ci se transforme en guerre de tranchées.

B) ...A la guerre de tranchée

Les tranchées sont reliées entre elles par unsystème de boyaux sinueux pour éviter que les soldats ne soient pris en enfilade par les tirs adverses. Les soldats vivent dans les tranchés dans des conditions difficiles : la présence de rats, une nourriture insuffisante et de mauvaise qualité, l’omniprésence de la boue et des conditions climatique difficile, la présence de cadavres en décomposition. De plus, avec l'arrivée de nouveaux armements (obus, lances-flammes, gaz ou encore nouvelles balles qui traversent l'armure ), les combats deviennent de ce fait de véritables tueries. Des bénévoles femmes vont, tout de même, se mobiliser au front et vont proposer leur services d'infirmières aux soldats, elle vons ainsi être surnommées les "anges blancs". Les soldats français dans les tranchées sont surnommés les poilus, désignant à l'époque...
tracking img