La guerre de troie n'aura pas lieue acte 1 scène 1

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1235 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 1 avril 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Commentaire composé

Dans ce commentaire composé, nous allons étudier un texte de Giraudoux, écrivain français né en 1882 et mort en 1944. Surtout réputé pour ses pièces théâtrales, Giraudoux a écrit Électre (1937) ou encore La guerre de Troie n’aura pas lieu (1935). Nous allons étudier la scène d’exposition de ce dernier, où Andromaque et Cassandre sont en train de dialoguer à proposd’une éventuelle guerre qui éclaterait à Troie, à cause de l’enlèvement d’Hélène par Pâris, un prince de Troie. Enonçons la problématique : Comment Giraudoux parvient-il à faire ressortir le poids de la fatalité et la tragédie dès la scène d’exposition ? Tout d’abord, nous étudierons les informations sur le temps, le lieu et l’action et de quelle source est tirée cette pièce. Puis, nous analyserons ledialogue à travers les deux personnages présents : Andromaque et Cassandre. Nous finirons par conclure ce commentaire.
Tout d’abord, cette scène se passe à Troie : nous le devinons car les didascalies du au tout début de la scène nous indiquent que la scène se déroule sur une « Terrasse d’un rempart dominé par une terrasse dominants d’autres remparts » (Paratexte). Tous ces remparts peuventtrès bien désigner Troie qui était une citée grecque très fortifiée. De plus, nous savons que l’action se passe entre deux guerres car comme le dit Andromaque, Hector est en guerre depuis 3 mois et il « entre dans la ville, victorieux » (l.11). Andromaque répond ici que son mari Hector lui avait promis que cette guerre serait la dernière. Ici, Giraudoux parodie les généraux français de la premièreguerre mondiale qui disaient à leur troupe que cette guerre serait la dernière, « la der’ des der’ ». «C'était la dernière. La suivante l'attend » (l.14) : À cette promesse, Cassandre répond par de l’ironie : Il ne faut pas croire ce que disent les soldats, selon elle.
Nous observons maintenant le titre de la pièce : La guerre de Troie n’aura pas lieu. Ce titre est un anachronisme : iltente de prédire au futur un fait déjà passé, qui plus est faux. De plus, nous observons dans cette scène deux registres complètements différents introduits par le même personnage, Cassandre. Le premier registre est le registre tragique : il est introduit par la notion du destin, que Cassandre pourrait prédire. De plus ce destin que Cassandre prédit est une guerre. Nous observons le champ lexical del’horreur avec « épouvantable » (l.30) ou encore « effroyable » (l.17). Le second registre est le registre ironique : connaissant l’avenir, Cassandre se moque d’Andromaque « C’était la dernière, la suivante l’attend. » (l.15). Nous remarquons ensuite que la source d’inspiration de cette pièce de théâtre est la guerre de Troie dans L’Iliade de Homère. En effet, Giraudoux a même gardé le nom despersonnages soit Hélène et Pâris, Hector et Andromaque. Cet ouvrage pièce appartient lui aussi au registre tragique. Cependant, cette scène raconte l’avant guerre, tandis que l’Iliade raconte la guerre .

Ensuite, étudions le comportement d’Andromaque. Nous pouvons affirmer que cette dernière est très pacifiste et a une vision utopique des choses. C’est le premier personnage qui parle dans lapièce et affirme « La guerre de Troie n’aura pas lieu, Cassandre » (l.1). Nous remarquons que la première phrase de cette pièce n’est autre que le titre même de la pièce. C’est une phrase négative montrant l’espoir d’Andromaque : elle ne prédit pas l’avenir mais énonce un souhait. « On va bien la recevoir. On va bien lui envelopper sa petite Hélène » (l.4 à 6) Ici, l’auteur utilise une anaphorepour insister sur l’espérance d’Andromaque. Ici, Andromaque souligne l’importante, la préciosité d’Hélène pas « lui envelopper » ou encore l’adjectif « petite », comme un objet très précieux. L’espoir d’Andromaque est de nouveau mis en relief à la ligne 16 «Cela ne te fatigue pas ». Ici, Andromaque contredit Cassandre car la femme d’Hector pense que Cassandre est pessimiste. Cependant,...
tracking img