La guerre des malouines (2 avril 1982 – 14 juin 1982) - reflexion sur le role des nouvelles technologies dans les operations aeronavales aux malouines

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 21 (5237 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 mars 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Master en Sciences politiques
Relations Internationales : Sécurité et Défense

Mini Mémoire de Travaux Dirigés – Sécurité Internationale
M. Chabbi

La Guerre des Malouines
(2 Avril 1982 – 14 juin 1982)
-
Réflexion sur le rôle des nouvelles technologies dans les operations aeronavales aux malouines

Aymen SALHI
GROUPE 102

Avertissement

• Au cours de ce travail, nousutiliserons indistinctement le nom Malouines et Falklands pour désigner la même entité géographique, sans que le sens de notre propos ne soit altéré.

• Nous emploierons par la même occasion le terme de Royaume-Uni indistinctement du terme Grande-Bretagne, pour désigner la même entité politique au détriment de l’Angleterre sans que le sens de nos propos ne soit également altéré.

• Ce travailportera un regard analytique sur l’évènement traiter. Il ne s’agira pas de traiter du conflit des Malouines dans sa globalité, mais uniquement dans un cadre bien précis.

• L’objectif étant d’observer de voir si le conflit des Malouines réponds aux normes clausewitziennes de la guerre, et enfin d’observer l’impact des nouvelles technologies dans les opérations aéronavales.

IntroductionLors du sommet du G20 qui s’est tenu à Londres le 2 Avril 2009, le sort a voulu que la réunion coïncide avec le 27ème anniversaire commémoratif du débarquement militaire argentin aux Malouines, le 2 avril 1982. A cette occasion, la présidente de l’argentine Cristina Kirchner qui faisait partie des pays membres du sommet, n’a pas manqué de réaffirmer le droit de souveraineté de son pays surles iles Malouines toujours sous contrôle britannique[1].
Le déclenchement de la guerre des Malouines le 2 Avril 1982 avait surpris l’opinion internationale dans la mesure où elle a opposé deux nations appartenant au même bloc occidental, l’Argentine et la Grande-Bretagne. Ces dernières se sont affrontées durant 70 jours dans une guerre qualifiée par certains « d’anachronique »[2].
Cetteguerre de haute intensité a été l’occasion d’assister à la seule guerre aéronavale d’envergure depuis la fin de Seconde guerre mondiale. Depuis la crise de Suez en 1956, la Grande-Bretagne fut relayée à une puissance de second ordre ; toutefois la détermination de Margaret Thatcher alors premier ministre à l’époque, à mobiliser une flotte imposante afin de récupérer la souveraineté des Malouines,ce qui lui a valu son surnom de « Dame de fer».
La rupture vient s’opérer le 19 mars 1982, suite au débarquement d’ouvriers argentins faisant irruption à l’est des Malouines en Géorgie du Sud. Ces derniers hissent le drapeau national Argentin dans le chef lieu de l’île ce qui constitue une véritable provocation pour les britanniques[3].
Face à ce qui ressemblait de plus en plus à une violation dudroit international, cela s’apparente désormais à un acte de guerre.
L’action militaire menée par la « Dame de Fer », reposait sur la résolution 502 du conseil de sécurité des Nations unies. Cette résolution prévoyait le retrait immédiat des forces argentines en présence et mentionnait la recherche d’une solution diplomatique conforme à la Charte des Nations-Unies. L’activité des puissances està son comble, les mesures de règlement de la situation se multiplient autour d’un point essentiel : le retrait des argentins en présence sur l’archipel. Ce qui au début s’apparentait à une crise diplomatique s’est très vite transformé en un véritable conflit armé sans qu’aucune des deux parties ne déclare la guerre. Jean-Louis Dufour constate que : « le confit aura été volontairement et strictementlimité, sans déclaration de guerre[4] ». Autrement dit, le théâtre des opérations c’est simplement confiné à l’archipel, et à aucun moment le territoire argentin n’a été attaqué par les forces britanniques.
Il faudra dix semaines avant que les britanniques ne rétablissent leurs souverainetés. La victoire britannique précipite la chute de la junte militaire en place depuis 1976, menée par le...
tracking img