La guerre est-elle juste.

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2901 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 5 mai 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre a toujours été un moyen pour l’humain de défendre ses droits et ses croyances, mais est-ce que la fin justifie les moyens? La guerre peut-elle être juste? Pour légitime qu’elle puisse parfois paraître, est-ce que la guerre peut conduire une société vers un havre de paix ou s’agit-il plus d’un phénomène susceptible d’exacerber les conflits sociaux existants? En d’autres mots, la guerreamène-t-elle plus de mal que de bien? Il est essentiel et important de justifier si une guerre est juste ou non. Mais quels sont les véritables enjeux de la guerre? Bien sûr, lorsqu’un conflit se produit, des sommes importantes d’argent sont dépensées en armement et des changements de régimes politiques peuvent en résulter tels en Birmanie, en Iraq et en Afghanistan où des dictatures se sontétablies. Se questionner sur la justesse de la guerre permet cependant une réflexion philosophique. Cette réflexion, loin de résulter en une seule réponse permet l’expression d’une diversité d’opinions qui reflètent autant de conceptions des enjeux de la vie. Cette question philosophique appartient au domaine politique de la philosophie car elle implique un questionnement philosophique sur l’exercice dupouvoir. On peut se demander par exemple s’il est juste d’exercer le pouvoir de la guerre pour défendre une idéologie.
Cette question ne peut être éthique car la guerre s’exerce entre des États qui sont des entités collectives. Il y a trois différentes positions qui peuvent être associées à cette question philosophique : (1) Il est possible de défendre que la guerre soit fondamentalementinjuste; ce type de position se nomme le pacifisme. Les principaux défenseurs du pacifisme sont Gandhi, Jean Jaurès (homme politique français du XIXe siècle), Romain Rolland (écrivain français), Erich Maria Remarque (écrivain allemand), Adrienne Thomas (écrivaine germanophone), Roger Martin du Gard (écrivain français) et Jean Giono (écrivain français). (2) Il est également possible de défendre que laguerre soit fondamentalement bonne. Ce type de position se nomme le bellicisme. Les œuvres de Danrit (La guerre de demain, Paris, 1890-1891, 11 tomes) sont pleines d’exemples de litérature d’anticipation belliciste. On pourrait également nommer les ouvrages de Paul d’Ivoi (La patrie en danger, 1905) et de Pierre Giffard (La guerre infernale, 1908). (3) Finalement, il est possible de défendre qu’uneguerre puisse être acceptable et juste mais seulement dans certaines circonstances. Quoique sans dénomination particulière, cette école de pensée regroupe les principaux défenseurs de la guerre juste tels Michaël Walzer (philosophe américain), Nicolas Offenstadt (docteur en histoire), Kenneth N. Waltz (politologue américain) et Pierre Hassner (spécialiste français des relations internationales).Il est clair et évident que la guerre ne peut être juste. Cette thèse est de type évaluateur. Bien saisir le concept de la guerre et de la justice est capital pour une meilleure compréhension des arguments qui défendront cette thèse. On définit la guerre comme une action [d'une nation qui en attaque une autre, ou qui résiste à une agression ou une invasion]. On définit la justice comme unprincipe [qui repose sur le respect du droit d’autrui].

La guerre ne peut être juste ce qui entraîne un non-respect de la morale de l’être humain. Or la guerre, qui peut être caractérisée par l’extrême violence et les actes de barbarie qu’elle suscite va à l’encontre des lois morales. Ceci est un argument critère qui appuie parfaitement la thèse. En effet, il est moralement injuste pour qui que cesoit de vivre dans la peur constante qui découle de la violence engendrée par la guerre. Qui plus est, la guerre s’attaque au fondement même de la dignité humaine. Il est inacceptable que des hommes politiques mettent en péril la vie de pauvres civils innocents. Comme l’affirme le philosophe chinois Mozi : « (…) quand autrui souffre davantage, l’acte est plus inhumain et criminel. Tous les...
tracking img