La guerre franco-prussienne

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 20 (4800 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 8 décembre 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
La France de Louis-Philippe
(1830 – 1848)

PROBLEMATIQUE :

En quoi, et comment, la France a-t-elle évoluée durant la Monarchie de Juillet, sous le règne de Louis-Philippe, de 1830 à 1848 ?

PLAN :

INTRODUCTION

1/ UNE MONARCHIE BOURGEOISE
A/ Louis-Philippe, rois des Français
B/ Une société inégalitaire
C/ Les adaptations limitées de la Charte

2/ UN REGIME FRAGILE
A/L'affrontement des partis
B/ Les premières alertes
C/ Le ministère Guizot

3/ LE TEMPS DES REMISES EN CAUSE
A/ Une crise économique et morale
B/ La révolution de Février 1848
C/ La chute de Louis-Philippe

CONCLUSION

BIBLIOGRAPHIE – REFERENCES

Introduction |

Tel qu'il est présenté, le sujet "La France de Louis-Philippe (1830-1848)" nous apparaît dans un premier temps assez vague. Eneffet, si cette expression semble nous renvoyer à un constat des domaines politiques, économiques, mais aussi sociaux et culturels de la France entre 1830 et 1848, le problème qui se pose rapidement est celui de notre objectif d'étude. Déduire une problématique de ce sujet, c'est prendre en compte tous les aspects de la vie en France sur cette durée déterminée, en visant à apporter une réponse quipermettra à la fois de la synthétiser, mais d'en comprendre les enjeux et les intérêts.
La France de Louis-Philippe, c'est celle de la Monarchie de Juillet, qui tire son nom des révoltes parisiennes des "Trois Glorieuses" des 26, 27 et 28 juillet 1830, qui eurent pour conséquence l'abdication du roi Charles X le 28 juillet et la fin de la Restauration. C'est à ce moment là que quelques libérauxmodérés, qui voulaient néanmoins contenir la poussée révolutionnaire par souvenir de la Terreur, et par souci anti-républicain, font appel à Louis-Philippe d'Orléans, qui pourtant rien ne destinait au pouvoir. Il est mis sur le trône par la bourgeoisie pour être un monarque qui "règne mais ne gouverne pas" selon la formule de Thiers.
Nous nous proposons, dans le cadre de ces Travaux Dirigés, des'interroger en quoi, et comment, la France a-t-elle évoluée durant la Monarchie de Juillet, sous le règne de Louis-Philippe, de 1830 à 1848 ?
Pour répondre à cette problématique, nous avons préférer un plan chronologique, puisqu'il nous paraîssait le plus adéquat pour approcher de manière fiable le sujet, et dans la mesure où économie, politique, et vie sociale sont indissociablement liés, lerepère du temps s'avère être un outil majeur.
Ainsi, dans un premier temps, nous nous pencherons sur les débuts de la monarchie de Louis-Philippe, en approchant son personnage et le régime qu'il instaure, un régime qui accroît les inégalités sociales et dont la révision de la Charte semble profiter à une minorité notable de la population française. Nous verrons ensuite les années difficiles de laMonarchie de Juillet, du dynamisme des oppositions politiques à l'immobilisme du ministère Guizot, en passant par la révolte des Canuts et des autres soulèvements populaires, des situations toutes témoins de la fragilité du régime. Enfin nous étudierons le temps des remises en causes, que la crise économique de 1846 aura su faire jaillir, et qui s'accomplira lors de la révolution de février 1848, quiviendra à bout de la Monarchie de Juillet en provoquant l'abdication de Louis-Philippe.

1/ Une monarchie bourgeoise |

A/ Louis-Philippe, roi des Français

C'est un peu dans l'urgence que Louis-Philippe accède au trône le 9 août 1830. En effet, même si il avait été désigné officieusement sous le titre de "lieutenant général du royaume" par la bourgeoisie française avec l'accoladepublique de La Fayette dans les plis du drapeau tricolore à l' Hôtel de Ville, le 31 juillet 1830, Louis-Philippe devient le monarque d'une monarchie dont on ne sait pas encore beaucoup, si ce n'est dans la nécéssité de réviser la Charte de 1814, ne serait-ce que pour retirer au roi le droit de faire des ordonnances.
Cette nouvelle Charte, elle aussi, est rédigée dans l'urgence, par Bérard,...
tracking img