La guerre froide (1953-1990)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 27 (6712 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La matière et l’esprit

Introduction 1
I. Théorie de la connaissance 1
A. Le phénomène et la chose en soi 1
1. Le champ d’immanence 1
2. L’idée de chose 2
3. Paradoxes 2
B. Le point de vue de la méthode et le point de vue du système 3
1. Le cercle 3
2. Comprendre et expliquer 4
C. Le « monisme neutre » 4
II. Ontologie 6
A. La matière et la forme 6
B. La matière et l’esprit 7
1.Théories classiques 7
2. Le matérialisme 9
3. Naturaliser l’intentionnalité 9
4. La vie 10
Annexes 10
Résumé 10
Citations 11
Sujets de dissertation 11

Introduction

La question des rapports entre la matière et l’esprit se pose à deux niveaux : on peut se demander si le monde, en général, est de nature matérielle ou spirituelle. Cette opposition entre le matérialisme et le spiritualisme sedéroule alors sur le terrain de la théorie de la connaissance. La question est de savoir si une chose connue, par exemple une cerise, est une réalité matérielle ou une réalité spirituelle.
Une autre question se pose, qui est de savoir quelle est la nature de l’âme humaine : s’agit-il d’une réalité spirituelle ou peut-on réduire l’âme à la matière, au cerveau ? Dans le premier cas, il faudraexpliquer comment l’interaction est possible entre deux réalités aussi différentes que l’esprit et la matière. Dans le second cas, il faudra expliquer comment la matière peut produire la pensée, et aussi comment « traduire » les concepts psychologiques dans un langage physique.

I. Théorie de la connaissance

A. Le phénomène et la chose en soi

1. Le champ d’immanence
Nous n’avons pas de rapportdirect aux choses, nous ne les percevons qu’à travers des sensations. Je ne perçois jamais la pomme « en soi » : je vois une forme colorée, je touche une surface rebondie, lisse et ferme, je goûte une chair sucrée et croquante, etc.
Nous n’avons accès qu’à des sensations. Ce terme regroupe aussi bien les sensations externes (données par nos cinq sens) que les sensations internes, à savoir lessentiments et les pensées. Cette mosaïque de sensations au-delà de laquelle nous ne pouvons aller a reçu de multiples noms : flux de conscience, monde des apparences, monde de la vie (Lebenswelt), champ d’immanence, ou encore le « donné ». Ce qu’elle contient – sensations, sentiments et idées – peut être regroupé sous le concept de phénomènes. Les phénomènes sont tout ce qui se manifeste, tout cequi apparaît à la conscience.
Toute notre connaissance est construite à partir de ce point de départ que sont les phénomènes. C’est pourquoi nous avons vu que Husserl fait du Lebenswelt le fondement de la science.

2. L’idée de chose
Toute théorie est une représentation mentale qui vise à expliquer les phénomènes. Nous imaginons un mécanisme qui rende compte des apparences de la montre, pourreprendre la métaphore d’Einstein.
La « théorie » la plus simple est sans doute l’idée de chose. Par exemple, je vois une pomme ; si je tourne la tête ou si je ferme les yeux, je ne la vois plus, mais dès que je regarde elle apparaît de nouveau. Le moyen le plus simple de rendre compte de ces expériences, c’est de supposer qu’il existe une entité, la pomme, qui se trouve en un certain lieu et quisubsiste même quand je ne la perçois pas, et qui est la cause de toutes mes sensations. J’imagine donc une entité mystérieuse qui est le support de mes sensations. Mon esprit synthétise donc une diversité de sensations pour les réunir dans un unique objet, la pomme. Et il saute, comme un saumon, la rivière causalité : partant des phénomènes, il suppose que ce sont des effets et il remonte à unecause qu’il imagine.

Partons d’un exemple. Je vois continuellement cette table ; j’en fais le tour et change comme toujours ma position dans l’espace ; j’ai sans cesse conscience de l’existence corporelle d’une seule et même table, de la même table qui en soi demeure inchangée. Or la perception de la table ne cesse de varier ; c’est une série continue de perceptions changeantes. Je ferme les...
tracking img