La guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 10 (2440 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 7 février 2010
Lire le document complet
Aperçu du document
Histoire – terminale ES – la Guerre Froide

Sujet : La Guerre Froide (1947-1991) : comment s’affrontent les deux blocs ?
Niveau : Terminale économique et sociale
Type : composition/dissertation

Après la seconde guerre mondiale (1939-1945), le monde est affaibli. On estime à 60 millions le nombre de victimes de cette guerre (14% de la population de l’Union des Républiques SocialistesSoviétiques) ; les pays sont endettés, la population mondiale à chuté, et l’inflation (hausse du niveau général des prix et baisse de la valeur des monnaies) est très forte. Les Etats-Unis possèdent alors 80% du stock d’or mondial, et l’URSS a quant à elle un prestige inégalé suite à sa ferme lutte contre le nazisme. Deux blocs vont alors apparaître : le bloc de l’Ouest, mené par les USA,économiquement favorisés, et le bloc de l’Est, mené par l’URSS et prônant la gloire du communisme. Ces deux blocs vont s’affronter sur diverse scènes de 1947 à 1991 ; ce conflit étant indirect, il s’appelle la Guerre Froide. Nous allons donc nous demander comment les deux blocs vont s’affronter durant cette période, en nous penchant sur trois types de scènes de conflits. Ces conflits sont d’ordre politique,mais aussi économique, et humains.

Les conflits d’ordre politique vont dominer la Guerre Froide entre les deux blocs, et ce de différentes manières.
Dans un premier temps, il y a opposition claire au sein même du fonctionnement politique de chacun des dirigeants des deux blocs. Les USA exercent un capitalisme démocratique. Avec la plus vieille constitution du monde (1789), ils prônent laliberté avec la libre entreprise, le libre-échange et la libre concurrence ; la propriété privée est sacrée et défendue au sein même de cette constitution. Le système politique états-unien est basé sur une stricte séparation des pouvoirs (suggérée par les réflexions de Montesquieu) ; le président, élu pour quatre ans, possède le pouvoir exécutif avec un gouvernement bipartite (républicains etdémocrates). Mais de l’autre côté, l’URSS prône le communisme et l’unipartisme et qui rend donc obligatoire l’adhésion des esprits au Parti Communiste de l’Union Soviétique (PCUS), dont le secrétaire général est le chef de l’Etat. Le communisme prône théoriquement l’égalité (des sexes, de revenus, des classes, etc…), le partage (nationalisation), et le règne des travailleurs. Les deux blocs sont doncreprésentés par des pays soudés par des pactes ou traités : à l’Ouest, c’est l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord (OTAN), et à l’Est, c’est le Pacte de Varsovie (regroupement des armées dirigées par le PCUS) et le Kominform (surveillance étroite de l’évolution idéologique communiste ayant pour but de l’étendre).
Ensuite, l’opposition des deux blocs au niveau politique persiste de manièreindirecte. Les pays protégés par le bloc de l’Ouest sont les ennemis du bloc de l’Est, et inversement. En 1946, l’URSS contrôle les détroits de Turquie, et soutien une guérilla en Grèce en armant les travailleurs. Les USA vont donc soutenir ces deux pays dès 1947.
Le 25 juin 1950, la Corée du Nord communiste, armée et soutenue par l’URSS et la République populaire de Chine, envahit la Corée du Sudcapitaliste et soutenue par l’ONU et les USA. Cette invasion est une surprise complète pour les USA ; l’ONU, profitant de la politique de la chaise vide adoptée par l’URSS depuis le refus américain d’admettre la Chine communiste au Conseil), condamne l’invasion nord-coréenne : la Corée du Sud sera soutenue par seize pays, dont les USA. Dès le 27 juin 1950, les USA prennent à revers les troupesnord-coréennes qui sont à nouveau repoussées au-delà du 38ème parallèle qui fixait et qui fixe toujours la limite entre Corée du Nord et Corée du Sud ; cette guerre n’aura servi à rien, la situation n’ayant pas changé en trois années de guerre, mais aura tout de même enlevé la vie à 600 000 personnes.
En 1954, après la défaite française à Dîen Bîen Phû, l’armistice est signée à Pammunjon et les...
tracking img