La guerre froide

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 66 (16499 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 29 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nous avons besoin de votre soutien :
lisez le message de Jimmy Wales,
fondateur de Wikipédia.
Lire la suite
Guerre froide
Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : Navigation, rechercher Pour l’article homonyme, voir Guerre Froide (groupe).
Guerre froide

La confrontation des blocs en 1959 :
Pays membres de l'OTAN

Autres pays alliés des États-UnisPays colonisés

Pays membres du pacte de Varsovie

Autres pays alliés de l'URSS

Pays non-alignés

Informations générales
Date De 1947
à 1991
Lieu Cuba, Berlin, Viêt Nam, Cambodge, Prague, Afghanistan, Angola, etc. (lieux de tensions et des guerres d'influence)
Issue Chute du bloc soviétique en Europe de l'Est
Fin du monde bipolaire
Les États-Unisdeviennent la seule superpuissance restante
Dissolution de l'URSS
Décolonisation du monde
Belligérants
OTAN Pacte de Varsovie
modifier

La guerre froide (anglais : Cold War, russe : холодная война, halodnaïa vaïna) est la période de tensions et de confrontations idéologiques et politiques entre les deux superpuissances que furent les États-Unis et l’Union des républiques socialistessoviétiques (URSS) et leurs alliés entre 1947 et 1991, année de l'implosion de l'URSS et de la dissolution du Pacte de Varsovie.

C’est en 1947, sous la plume de l’homme d’État américain Bernard Baruch, que l’expression « Cold War » apparaît pour la première fois[1]. Elle est vite popularisée par le journaliste Walter Lippmann[2]. D'après Raymond Aron, il s'agissait d'une « guerre limitée » ou « paixbelliqueuse » dans un monde bipolaire où les belligérants évitaient l’affrontement direct[3]- d'où l'expression : « Paix impossible, guerre improbable ».

De nombreux conflits, depuis la guerre de Corée, la guerre du Viêt Nam jusqu’à la guerre d'Afghanistan, ont illustré l'opposition indirecte entre Soviétiques et Américains, avec la participation de leurs alliés respectifs. Les pays du tiers mondetels que l’Inde de Nehru, l’Égypte de Nasser et la Yougoslavie de Tito formèrent pour un temps le mouvement des non-alignés, proclamant leur neutralité et jouant de la rivalité entre les blocs pour obtenir des concessions.

Sommaire [masquer]
1 Désignation du terme
2 Volonté de reconstruction et de paix au lendemain de la Seconde Guerre mondiale
2.1 Une reconstruction économique
2.2 Unevolonté de paix
3 Les débuts
3.1 Causes
3.1.1 Les causes immédiates : la situation de l’après-guerre
3.1.2 Opposition idéologique
4 La mise en place des blocs et la question des armes nucléaires
4.1 Les deux blocs (1947-1953)
4.1.1 Le bloc de l’Ouest
4.1.2 Le bloc de l’Est
4.1.3 Les tentatives de négociation
5 Les premières crises (1948-1953)
5.1 La crise irano-soviétique
5.2 Lapremière crise de Berlin (1948-1949)
5.3 La guerre de Corée (1950-1953)
5.4 « Guerre » idéologique
5.4.1 En Union soviétique et dans le bloc de l’Est
5.4.2 Aux États-Unis
6 Coexistence pacifique et nouvelles crises (1953-1962)
6.1 La coexistence pacifique
6.2 L’insurrection de Budapest (1956)
6.3 La crise de Suez (1956)
6.4 La deuxième crise de Berlin (1961)
6.5 Conflit Indonésie/Pays-Bas(1962)
6.6 La crise des missiles cubains (1962)
7 La « détente » (1963 - 1976)
7.1 Les accords nucléaires
7.2 La « détente » en Europe (1962 - 1975)
7.3 La République populaire de Chine, le 3e acteur
7.4 Les limites de la « détente »
7.5 La guerre du Viêt Nam
7.6 Tensions dans le monde
8 La seconde guerre froide ou « guerre fraîche » (1975 - 1985)
8.1 L'expansionnisme de l'Unionsoviétique
8.2 America is back (1981)
8.3 La course aux armements, l’équilibre de la terreur et sa rupture
8.4 Guerres en Afrique
8.5 La crise des missiles en Europe
8.6 Le problème de la Pologne
8.7 La première guerre d’Afghanistan
9 L'œuvre de Gorbatchev : de la « nouvelle détente » à la fin du bloc soviétique
10 L’implosion de l’Union soviétique et la fin de la guerre froide (1988-1991)...
tracking img