La guerre d'afghanistan

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 13 (3170 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 4 décembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
La guerre en Afghanistan fait directement suite aux attentats du 11 Septembre 2001, perpétrés par Al-Qaïda, l’organisation terroriste dirigée par Oussama Ben Laden. Dès le 14 septembre, les Etats-Unis préviennent les talibans alors au pouvoir en Afghanistan, que leur soutien à Al-Qaïda aura des conséquences. Les opérations militaires commencent le 7 octobre 2001.
Parmi les forces en présence,les talibans possèdent 35 000 hommes dont très peu ont une réelle expérience du combat. Les Etats-Unis, principalement aidés par la Grande Bretagne, font front uni avec l’alliance du nord, principale force anti-Talibans.
L’attaque du 11 septembre a pour but d’attirer les américains à combattre sur le sol afghan et à s’enliser comme les russes l’ont fait 20 ans plus tôt. En anticipant le séisme quecet attentat va produire en Occident, Al-Qaïda cherche à attirer les Etats-Unis et ses alliés dans une guerre qui rassemblerait tous les musulmans. L’attentat n’est d’ailleurs pas immédiatement revendiqué par Oussama Ben Laden qui cherche ainsi à faire ressentir l’arrivée des Etats-Unis sur le sol afghan comme une agression à l’encontre du monde musulman et ainsi fédérer autour du nouveau jihad.Ben Laden s’attend à ce que les talibans, grâce à leur maitrise du terrain, résiste à la coalition occidentale ; ce qui lui aurait permis de rassembler les musulmans du monde entier. L’optimisme affiché par Al-Qaïda est rapidement balayé lorsque, dès début novembre, pas moins de 10 000 soldats talibans sont déjà morts, et toutes les lignes de front sont brisées. Le Mollah Omar (chef des talibans)s’enfuit, et l’alliance du Nord tient sa revanche après l’assassinat de leur ancien chef (le commandant Massoud) par Al-Qaïda. Un grand nombre de membres d’Al-Qaïda sont également tués, et Ben Laden est contraint de se replier dans les grottes de Tora Bora à près de 3000m d’altitude.
Le siège de Tora Bora est, comme un grand nombre d’autres opérations sur le terrain afghan, mené par les alliéslocaux des Etats-Unis, les milices afghanes, aidées par les forces spéciales et les bombardements américains. Cette stratégie a jusqu’alors été payante puisqu’il est plus difficile médiatiquement pour les talibans et pour Al-Qaïda de combattre d’autres afghans que des agresseurs étrangers.
Cependant, l’inexpérience des afghans dans la tenue d’un siège, leur loyauté discutable (un des commandantsde la milice afghane a eu des liens avec Ben Laden) fait de Tora Bora le théâtre du renouveau d’Al-Qaïda. A la mi-décembre, Ben Laden ainsi que les principaux chefs d’Al-Qaïda réussissent à s’échapper et se réfugier au Pakistan ; tandis que d’autres rejoignent l’Iran. Fin décembre 2001, les talibans sont en déroute, de nombreux membres d’Al-Qaïda sont morts et Hamid Karzaï arrive à la tête d’unnouveau gouvernement dominé par l’alliance du Nord. Cependant les forces occidentales ont subit un lourd revers en laissant s’échapper les principaux chefs d’Al-Qaïda.
Tirant les leçons de ce fiasco, une force armée occidentale est mise en place pour assurer les combats au sol. C’est peut être le moment clé de la guerre d’Afghanistan, ou l’on passe d’une intervention militaire « d’aide » au servicedes afghans en leur permettant d’être acteurs de leur libération, a un interventionnisme américain et occidental qui va faire perdre la sympathie de la population. Ce ne sont plus des afghans qui chassent les talibans avec l’aide de l’occident, mais c’est l’occident qui tue des afghans et rase le pays. Cette nouvelle façon de fonctionner profite à Oussama Ben Laden qui cherchait à piégerl’occident en Afghanistan et à rassembler autour de ce nouveau jihad. Il a peut être a ce moment la, entre décembre 2001 et janvier 2002, atteint son premier objectif.
Al-Qaïda, toujours affaibli par les lourdes pertes subies depuis l’arrivée américaine, cherche alors à réaliser un nouveau « coup d’éclat ». Alors que la répression contre les palestiniens s’amplifie en Cisjordanie, Al-Qaïda met en...
tracking img