La guerre (d'otto dix)

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 11 (2510 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 21 mai 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Nom et prénom de l’artiste : Otto Dix.

Titre de l’œuvre : La Guerre.

Année de création : Réalisé entre 1929 et 1932.

Dimension en cm : 204 cm x 204 cm pour le panneau central, 204 cm x 102 cm pour les panneaux latéraux et 60 cm x 204 cm pour la prédelle.

Technique : Huile sur bois. (tempera)

Lieu de conservation : Exposé à la Galerie Neue Meister de Dresde.

COURTE BIOGRAPHIE DEL’AUTEUR

Otto Dix (Umtermhaus, près de Gera, 2 décembre 1891 – Singen, 25 juillet 1969) est un peintre allemand associé aux mouvements de l'expressionnisme et de la Nouvelle Objectivité.

SITUATION DE L’ŒUVRE

Aujourd’hui exposé à la Galerie Neue Meister de Dresde, le triptyque n’a pas été composé sur commande mais fait partie de la démarche libératrice et dénonciatrice qu’effectue OttoDix en transmettant ses souvenirs hérités de la Grande Guerre (quand on lui demanda pourquoi il avait réalisé « La Guerre », il répondit « Je voulais me débarrasser de tout ça !1).
On y découvre tour à tour la montée au front, le champ de bataille (et la mort), le retour du front. L’œuvre, entièrement figurative, est imposante : 204 cm x 204 cm pour le panneau central, 204 cm x 102 cm pour lespanneaux latéraux et 60 cm x 204 cm pour la prédelle ; le spectateur s’y sent ainsi d’avantage intégré (elle se présente comme une sorte de paysage dans son champ de vision).
La technique de la tempera sur bois, employée par Dix pour ce triptyque, rappelle celle des anciens comme Jérôme Bosch et son Jugement Dernier



ANALYSE DE L’ŒUVRE

"Pluie, boue et sang" : les récits des anciens poilusmettent souvent en avant ces trois éléments comme les souvenirs les plus marquants de cette période d’horreur. On retrouve dans le témoignage pictural d’Otto Dix les mêmes ressentiments évoqués cette fois-ci par le biais d’images et de couleurs. Les trois couleurs employées sont principalement le gris, le marron et le rouge (ocre).
On remarque clairement le ciel qui, sur les panneaux latéraux, sedétache du reste de l’œuvre : il est rouge et tourbillonnant. En premier lieu, on peut imaginer qu’il s’agit d’une représentation de la ligne de front à feu et à sang. En allant plus loin cependant, il est possible que l’artiste ait choisi de peindre ces nuages rouges tournoyants pour suggérer une autre impression des soldats : celle que le « ciel va leur tomber sur la tête », une sorte de visionapocalyptique qui suggèrerait que la guerre est un cataclysme qui s’étend même aux éléments naturels.

Les trois panneaux principaux du triptyque du peintre allemand sont éclairés d’une lumière blafarde, qui semble presque « sélective ». Elle provient du coin supérieur gauche de la partie centrale et atteint les deux panneaux extérieurs, créant ainsi un lien entre les trois moments de la guerreque l’artiste évoque. En temps « normal », une lumière blanche dont la source se situe dans le ciel ou tout au moins dans la partie haute du tableau est plutôt « céleste », divine. Elle apporte la connaissance et le bonheur. Ici, la connaissance est néanmoins offerte : on découvre avec horreur les crimes commis pendant la Grande Guerre, comme si Dieu jetait un regard désabusé sur les Hommes,fous, auxquels il a renoncé. Les soldats, à droite, sont obligés de se secourir entre eux, ils sont voués à eux-mêmes.
Il pourrait s’agir de la lumière de la mort : indifférente, froide, sans âme et presque moqueuse, elle paraît éclairer en priorité le cadavre pourrissant, enveloppe même les héros de son voile laiteux et accueille les soldats montant au front.
La stabilité mise en place dans leprédelle grâce à la régularité des lignes acquiert d’avantage de force grâce à l’éclairage mis en place par Dix. Jaune orangée, rassurante, elle renvoie à une grande tranquillité qui contraste fortement avec l’atmosphère du panneau central (ci-dessous, le passage en noir et blanc du prédelle change totalement son ambiance).

Au Moyen Âge, la présentation des œuvres sous forme de triptyque (mais...
tracking img