La guerre

Pages: 9 (2009 mots) Publié le: 17 novembre 2012
L’homme et la guerre



La guerre, phénomène connu de chaque être humain, est souvent perçue à travers les yeux des victimes. Cette perception implique des idées qu’on se fait d’elle d’amputations, de tortures, de blessures physique et psychique, de drames humains qui transforment à jamais la vie de ceux qui la vivent. Cette vision est si largement rependue qu’on peut en venir à se demandercomment un phénomène aussi souvent condamné et détesté peut ainsi, à travers les âges et les civilisations, perdurer, et même parfois, susciter l’acquiescement et l’enthousiasme.

La guerre semble être un déclencheur autorisant l’homme à exprimer ce qui se trouve de pire et de plus noble en eux. Chaque témoignage d’horreur s’accompagne sur la fraternité et l’entraide, sur la bravoure etl’héroïsme. La guerre semble, par ses propres conséquences, exacerber toutes nos qualités et nos défauts, octroyer un symbole fort à notre existence, que ce soit à travers les yeux des civiles tentant de survivre, que ceux des soldats. Il n’est, de ce fait, pas rare d’entendre des témoignages de personnes regrettant, en temps de paix, l’époque de la guerre ou leurs vies semblaient avoir un sens.

Il nes’agit pas la de succomber à une fascination pour la guerre, mais de garder à l’esprit qu’elle n’est pas toujours perçue comme étant le summum de l’horreur. On négligerait ainsi un facteur important permettant d’expliquer le comportement des combattants. Car pour beaucoup d’hommes, l’expérience de la guerre restera comme le moment le plus important de leur vie.

Martin Van Creveld (la Transformation dela guerre) « Il est une constante historique : pour tout individu qui a exprimé son horreur de la guerre, il en est une autre qui y a vu l’expérience la plus extraordinaire qui soit donné à l’homme de vivre au point de passer le restant de sa vie à barber ses descendants par le récit de ses exploits. » (P.210)

N’importe quel livre consacré à l’anthropologie de la guerre nous apprend que, dansles sociétés primitives, la guerre est accompagnée de chants et de danses, de rites et de fêtes, de parades et d’ivresses. Elle convoque le sacré et elle nourrit les mythes. Les hommes se parent et se voient en héros, les femmes les acclament et les admirent. Roger Caillois (L’homme est le Sacré) voit de profondes affinités entre la guerre et la fête, l’une comme l’autre provoquant gaspillages,suspension de la norme morale, exaltation collective, éclipse ou atténuation de la sensibilité physique et de l’instinct de conservation.

Un point sur lequel nous pouvons être certains est celui que la guerre a façonnée la culture – en tout cas la culture occidentale – depuis les origines. L’essayiste et journaliste suédois Stefan Jonsson l’exprime ainsi : « La culture occidentale remonte à deuxtextes fondateurs qui décrivent des guerres de conquête dans le moindre détail – L’Iliade et L’Enéide. Ces épopées ont, pendant des siècles, été considérées comme des modèles de comportement humain. Puis l’archétype du chevalier à marqué l’idéal occidental – vie saine et résolution des conflits par l’épée. Un fil rouge continu va de l’épopée anglo-saxonne du « Lai de Beowulf » et de la « Chansonde Roland » à la culture populaire postmoderne avec ses jeux de rôle et son culte de Tolkien. (…) Sans les guerres, notre regard rétrospectif serait désorienté et désordonné, comme dans une succession de jours gris. On peut même se demander s’il y aurait une conscience historique sans les guerres. La guerre, source d’inspiration pour l’art et la littérature ; la guerre, essence de l’humanité :aucune forme d’expérience n’a aussi puissamment modelé les récits grâce auxquels l’homme structurait le passé et s’orientait vers l’avenir »

Dans un autre article du même auteur (Jean-Jacques Frésard) titré « The roots of behaviour in war : Understanding and preventing IHL violations » La vision de la guerre prends une autre forme ; conformisme au groupe auquel on appartient, obéissance à...
Lire le document complet

Veuillez vous inscrire pour avoir accès au document.

Vous pouvez également trouver ces documents utiles

  • Guerre
  • La guerre
  • guerre
  • La guerre
  • Les guerres
  • Guerre
  • La guerre
  • Guerre

Devenez membre d'Etudier

Inscrivez-vous
c'est gratuit !