La guyane

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 12 (2787 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 14 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Les premiers habitants de la Guyane furent les indiens Tupi Guarani puis les Arawak, parlant des langues de la famille linguistique arawak. Plus tard, des indiens Caraïbes, les peuplades Kalina (ou Galibis) et Wayana occupent à leur tour les littoraux et l'est de l'actuelle Guyane, ils parlent le caribe. Les traces des civilisations amérindiennes sont encore visibles le long de la côte,polissoirs et roches gravées. Pendant 4 siècles, la Guyane fut donc l’habitat de dizaines de nations amérindiennes dont les descendants la peuplent encore aujourd’hui. Le terme « Guyane » est d’origine indienne. Dans le dialecte de la population indienne du delta de l’Orénoque, GUAI signifierait « nom », et YANA est une négation. D’où Guayana qui est encore le terme italien pour désigner le massif desGuyanes. « Guyane » voudrait donc dire "sans nom", « ce qu’on ne peut nommer ». La Guyane serait donc la terre « qu’on n’ose nommer », « la terre sacrée », « la maison de l’être suprême », d’un dieu. En 1492, Christophe Colomb découvre les Amériques, c’est le début de la colonisation espagnole et portugaise en Amérique du Sud. C’est aussi le début de la légende de l’Eldorado. L’Eldorado (de l’espagnol« el dorado » : le doré) est une contrée mythique d’Amérique du Sud supposée regorger d’or. C’est une coutume des indiens Chibcha qui est à l’origine du mythe. Une fois par an, le chef (recouvert d’or en poudre) allait dans l’eau d’un lac pendant que les villageois lançaient des objets d’or ainsi que d’autres objets précieux dans l’eau. Cette coutume a été transformée jusqu’à donner naissance aumythe d’Eldorado qui s’est amplifié et déformé de bouches à oreilles pendant des siècles. Nous verrons plus loin pourquoi ce mythe a été important dans l’histoire de la Guyane. Le 5 août 1498, au cours de son troisième voyage, Christophe Colomb longe pour la première fois les côtes de la Guyane d’après les descriptions de ses carnets de bord, mais il n’y accostera jamais. En 1499 et 1500, lapremière exploration de la Guyane est faite par l’espagnol Vicente Yaðez Pinzon qui explore les côtes du plateau de Guyane entre les deltas de l’Amazone et de l’Orénoque. Il n’y trouve pas d’intérêt fondamental pour son pays et la côte semble hostile difficile à atteindre pour les embarcations. Du coup les terres de cette partie du monde n’intéressent personne, aucune nation ne les revendique. Le traitéde Tordesillas de 1494, traité international qui partagea le Nouveau monde entre l’Espagne et le Portugal, ne les citera même pas. Les Guyanes (on parle en effet du plateau des Guyanes) restent en dehors de la conquête du Nouveau Monde jusqu’en 1503. Un premier groupe de colons français se serait installé dans l’île de Cayenne pendant quelques années à partir de 1503, ce n’est qu’une hypothèseissue des recherches historiques, mais les Guyanes resteront hors des revendications pendant encore un siècle. En 1604, le capitaine Daniel de la Rivardière est le premier Français à faire une reconnaissance sérieuse du plateau des Guyanes, on nommera l’endroit France Equinoxiale. Une vingtaine d’années s’écouleront avant l’arrivée des premiers colons venus de Normandie, c’est Louis XIII puisRichelieu pendant la minorité du futur Louis XIV qui autorisent la colonisation et du même coup s’approprieront les Guyanes en le déclarant au monde. Avec le capitaine Daniel de la Rivardière, 1200 colons s’installent en Guyane, rejoints en 1643 par 400 autres aux ordres de l’amiral Charles Poncet de Brétigny. Celui ci achète aux indiens Galibi, une colline à l’embouchure de la rivière Cayenne et luidonne le nom de "Mont Cépérou" du nom du chef indien qui lui vendit. Un petit village fortifié est érigé, en bois. C’est la naissance de Cayenne. Poncet de Bretigny s’auto proclame roi et essaye immédiatement de réduire les indiens en esclavage, il s’en fait des ennemis qui attaquent les français. Maladies, accidents, conditions de vie déplorables et attaques indiennes déciment les français qui...
tracking img