La jeunesse

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1031 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 22 novembre 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Tu dois me promettre que rien ne changera jamais entre nous. Même après dix ans et milles kilomètres de distance, je veux qu'on se retrouve exactement comme on est maintenant. Qu'on puisse toujours se comprendre par un regard, tout interpréter par un sourire. J'ai besoin de cette certitude, même si je sais que c'est impossible. Je sais que le temps va de nouveau nous arnaquer et nous transformer,mais je veux croire qu'on on aura raison de lui. Qu'on est différents
On ne reconnait pas les instants marquants de nos vies au moment où on est en train de les vivre. On s'habitue à tout, les choses, les idées, les gens, mais on ne se rend pas compte de notre chance parfois. C'est seulement lorsqu'on risque de perdre quelque chose qu'on se rend compte à quel point on y tient, à quel point on ena besoin, à quel point on l'aime.
J'ai juste peur d'oublier ce qu'il ne faut pas oublier, perdre de vue ce qui est vraiment important, ne plus me souvenir de ce que je ressentais quand j'étais heureuse, de ne plus comprendre pourquoi j'étais heureuse, perdre mes souvenirs. J'ai peur que tous les gens que je rencontre s'effacent, s'oublient. J'ai peur du temps qui passe, j'appréhende les adieux,j'ai peur de ce qui se passe après, après avoir dit au revoir, quand on se retrouve seul, sans repères.
Je sens que je vɑis devenir folle si tu pɑrs loins de moi un jour , je ne veux pɑs je ne peux pɑs vivre sɑns toi, t'ɑimer, t'ɑimer jusqu'ɑu bout de lɑ nuit, dormir dans tes brɑs, mourir avec toi, t'ɑimer t'ɑimer toute une vie à t'ɑimer. Tu voit , c'est pɑs ɑ des moments de lɑ journée que tu memɑnque c'est constɑnt, le mɑtin tu me mɑnque, lɑ journée tu me mɑnque et les nuits de sommeils sont difficiles ɑvec ce mɑnque de toi qui me hɑnte, qu'est-ce tu mɑ fɑis ? Je suis devenue ɑccro ɑ toi comme une drogue, c'est effrɑyɑnt mais tellement mɑgnifique ɑ lɑ fois.
Tu as donné naissance à des sentiments inexplicables, tu as libéré en moi des papillons incontrolables.
Si tu crois tout avoirappris, la vie ne sert plus ; Mais si tu crois que la vie ne sert plus, il te reste a apprendre..
Y'a des gens comme ça, qui nous donnent le sourire sans le faire exprès. Des gens dont vous ne connaissez pas spécialement toute l'histoire, mais qui par leur simple présence nous englobent de bien être, parce qu'il font partie d'une routine agréable, comme une chanson. Y'a des moments comme ça, où onse dit que finalement, la vie vaut vraiment la peine d'être vécue, juste pour les avoir connu. Juste pour penser "J'aime ces gens plus que tout au monde, ils sont devenus mes habitudes, mes sourires, mes rires, ils ont creusés des fossettes sur mes joues, ils m'ont fait pleurer, ils m'ont relevée. Et bizzarement, je ne sais pas vraiment pourquoi, je pense qu'ils m'aiment aussi". Et peu importe siles tic tac des horloges résonnent à nos oreilles. Le temps bientôt nous volera tout ça, il se moquera de nous, il nous séparera, nous réunira, nous déchirera. Mais avoir ressenti ça, c'est une extase, un plaisir, un bonheur, c'est une explosion d'étoiles, un véritable feu d'artifice dans le cœur
Certaines personnes, au bout de six mois, se réveillent, prétendent que vous leur manquez, puis sefonde à nouveau à la foule d'inconnu à qui votre prénom n'évoque rien. Le manque, ce n'est pas ça. Ca revient le soir, souvent très tard quand il n'y a plus que vous et le noir. Ca revient en boucle, de plus en plus, de plus en plus fort. Ca finit par s'infiltrer dans vos pensées en permanence. Le manque, ça ne s'invite pas simplement tous les trente-et-un du mois. Ca s'incruste, ça laisse destraces, c'est votre coeur qui ne veut pas s'endormir de peur d'oublier
Je m'en vais. Oh, pas de quoi s'inquiéter. Je reviendrais, c'est promis. C'est pas le fait de vouloir rester là bas qui m'inquiète, ça, je sais que ça n'arrivera pas. Ce qui m'inquiète, c'est de ne pas savoir qui sera encore là, à qui je vais manquer, qui pensera à moi, qui aura oublié mon nom. C'est ça, qui fait peur
Arrêtons...
tracking img