La justice dans l antiauite

Disponible uniquement sur Etudier
  • Pages : 5 (1189 mots )
  • Téléchargement(s) : 0
  • Publié le : 18 avril 2011
Lire le document complet
Aperçu du document
Avec l’avènement des Technologies de l’information et de la communication (TIC) des multiples formes de crimes sont apparus et qualifiés de cybercriminalité. Le cabinet « Intrapole Burkina » se penche sur l’ampleur du fléau, les cibles potentielles et les enjeux. Au Burkina, le phénomène existe mais hélas, les victimes se résignent d’en parler pour diverses raisons.

De nos jours, l’ampleur dela cybercriminalité est effroyable, car on estime globalement l’incidente financière de la criminalité mondiale à 100 milliards de dollars par an. Comment organiser la riposte ?

Les Technologies de l’information et de la communication (TIC) nous apportent bienfaits et méfaits à la fois. Nous sommes tellement obsédés par les opportunités offertes que nous avons souvent tendance à oublier lesrisques encourues et les crimes qui utilisent ces technologies comme canal de transmission pour nous atteindre. La cybercriminalité est un fléau qui n’épargne personne : l’individu, l’entreprise, la cible politique, la cible par faille…

Que retenir de la cybercriminalité ?

La cybercriminalité a plusieurs facettes. Mais d’une manière générale, le terme « cybercriminalité » regroupe l’ensembledes infractions commises sur, ou, par un système informatique généralement connecté à un réseau. Parfois, il concerne les infractions pénales susceptibles de se commettre sur les réseaux de télécommunication en général et plus particulièrement sur le réseau internet. Cependant, il y a lieu de noter que la cybercriminalité recouvre deux types d’infractions pénales :

celles directement liéesaux TIC dans lesquelles l’informatique est l’objet même du délit ;

et les infractions dont la commission est liée ou facilitée par les TIC et pour lesquelles l’informatique n’est qu’un moyen. Selon le concept retenu par l’Organisation pour la coopération et le développement économique (OCDE), la cybercriminalité est « tout comportement illégal ou contraire à l’éthique ou non autorisé, quiconcerne un traitement automatique de données et, ou de transmissions de données ». Pour l’Organisation des Nations unies (ONU), la cybercriminalité est de fait « tout fait illégal commis au moyen d’un système ou d’un réseau informatique ou en relation avec un système informatique ». Les causes qui engendrent la cybercriminalité sont aussi multiples : le défi, l’appât du gain facile, la politique, lepouvoir, etc. Raison pour laquelle on aperçoit des contrefaçons de produits sur l’internet (médicaments, cigarettes) des hébergeurs malhonnêtes et les ventes de services criminels en ligne.

Plus de vigilance

De nombreux utilisateurs d’outils informatiques sont encore inconscients ou ignorants des risques qu’ils font courir aux systèmes qu’ils utilisent et, introduisent souvent desprogrammes malveillants sans le savoir. Des manipulations inconsidérées (autant avec des logiciels que physiques) sont aussi courantes. Aujourd’hui, il serait quasiment inconcevable de prétexter l’ignorance des risques suscités, tant les médias ont pu parler des différents problèmes de virus et de vers ces dernières années (même s’ils ont tendance, en vulgarisant, à se tromper sur les causes et lesproblèmes). Ainsi, certains utilisateurs, pour des raisons très diverses, peuvent volontairement mettre en péril le système d’information, en y introduisant en connaissance de cause des virus (en connectant par exemple un ordinateur portable sur un réseau d’entreprise), ou en introduisant volontairement de mauvaises informations dans une base de données.

Incontestablement, les TIC ont, en effet,permis à de nombreuses entreprises d’élargir considérablement leur champ d’action, de gagner du temps dans leurs opérations et de réduire le coût de leurs activités. De leur côté, les différents réseaux de crime organisé se sont aussi rendu compte de l’impact énorme que pouvaient avoir les TIC sur la marche de leurs affaires. Par essence à vocation internationale, des groupes tels que les mafias...
tracking img